...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

25 janvier 2005

Absence

    Elle était là et pourtant ailleurs,   Dans tes bras, loin de ton cœur,   Inutile de serrer un papillon,   La fuite est son obsession.       Elle est déjà partie,   Tu n'as pas senti,   Le bruit de ses ailes,        Un ange du ciel.          Juste son souffle sur ton dos,  et puis l'absence de mots.         
Posté par modimo à 23:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 janvier 2005

Emporté par la foule...

Comment se sentir seul,  parmi tous ces gens qui vont et viennent, j'hésite entre la migration d'un troupeau de gnous ou bien alors un gros coup de pied donné dans une fourmilière où chaque individu désorienté chercherai à retrouver son chemin. Le gnou se déplace en nombre, comme les lemmings, c'est le seul moyen qu'il ait trouvé de se protéger des prédateurs et de perpétuer l'espèce. Les fourmis eux multiples ne font qu'un et ne cherchent qu'à travailler et défendre leur fourmilière. Chacun choisira... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
23 janvier 2005

L'heure de l'ange

    Voici venir l'heure de l'ange, désespéré par ma conduite,  mais toujours là, fidèle, résigné,   Imaginons les, penchés sur nos épaules de pauvres mortels, se prenant la tête à deux  mains.   Ils nous accompagnent au quotidien, devant nos choix  sordides, nos petits renoncements.   Alors, ami, je te tire un coup d'aile et courage.              Sorry angel  Sorry so  Sorry angel  Sorry so   C'est moi qui t'est... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
22 janvier 2005

Confessions

    Hier soir, j'ai vu «  Les confessions d'un homme  dangereux « , un film bien intéressant.      Voilà, la posture : dans la vie de chacun de nous les espoirs les plus fous en terme d'avenir ont lieu entre notre naissance et une vingtaine d'années.          Pendant cette période, on nourrit notre cerveau de rêves, on pense que l'on va devenir : Einstein, Jim Morrison, Johnny Depp, le Che, Sœur Emmanuelle,    Emmanuelle,  Laetitia Casta,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 janvier 2005

La beau gosse cité

Un homme immobile, guette les passants, la démarche facile, il défie le temps. Et si c'était ça, la beau gosse cité... ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:54 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
20 janvier 2005

Brûle encore...

Un impossible rêve,   chacun cherche son chat, chacune cherche sa lumiére ...                                                                            On cherche son destin, alors qu'il est entre nos mains.  Courage à ceux qui sont dans la détresse, le bonheur c'est toujours pour... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:42 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

19 janvier 2005

Telle est ma quête,

Rêver un impossible rêve Porter le chagrin des départs Brûler d'une possible fièvre Partir où personne ne part Aimer jusqu'à la déchirure Aimer, même trop, même mal, Tenter, sans force et sans armure, D'atteindre l'inaccessible étoile Telle est ma quête, Suivre l'étoile Peu m'importent mes chances Peu m'importe le temps Ou ma désespérance Et puis lutter toujours Sans questions ni repos Se damner Pour l'or d'un mot d'amour Je ne sais si je serai ce héros Mais mon cœur serait tranquille Et les villes... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
18 janvier 2005

Ombres et lumiéres

Ombres et lumieres, caches tu ton âme ? Ici ailleurs, quel est ton drame ? L'obscurité, nous apparait comme un révélateur, comment sortir de cette pâleur ? Du négatif, enfin émerger et se révéler.
Posté par modimo à 22:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 janvier 2005

LOST IN THE CITY, il faudrait un ailleurs, meme proche.

Pourquoi sourire à ces gens qui nous méprisent ? Bonne éducation ou lacheté ? Qui façonne nos façades? Qui lézarde nos murs ? Vers qui sont ouvertes nos fenêtres ? Juste une lumiere d'allumée dans une de mes fenêtres...
Posté par modimo à 23:07 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
16 janvier 2005

   Voilà, une nouvelle journée de passée, les dimanches sont des journées particulieres,coincées entre l'activité et l'absence, curieuse sensation...           L'homme est parti, il ne reviendra plus,   le décor a fondu autour de lui,   au loin , on guette le murmure du vent,   il faudrait pouvoir lui dire aussi,   son pas silencieux, dans le temps,   c'est sur, il en en faudrait bien plus.          ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

 

sign

...