...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

15 mai 2005

Frissons..

Dis moi, est ce que tu frissonnes ?quand j'appose un baiser sur ton cou, et est ce que tu me pardonnes ?quand j'évite parfois nos rendez-vous.Mais il faut que je griffonneton nom sur une page, tel un haïku,je me soûle de belladone,et reviens vers toi, sur les genoux.Je ne suis là pour personne, puis je sombre encore dans tes remous,tes mots doux me desarçonnent,je plonge dans tes yeux et me dissous.Dis moi, est-ce que tu frissonnes ?quand je viens tel ce chien andalou,juste sorti de ta braconne, avec les mains vides, le coeur au... [Lire la suite]
Posté par modimo à 16:04 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

14 mai 2005

Aux fleurs oubliées ...

   Aux fleurs oubliées,celles que l'on ne voit pas,leurs pétales mouilléesque l'on ne cueille pas.Elles ne poussent pas dans les clairiéres,ignorées de ton jardin,balançant d'avant en arrière,flouées par leur destin.Ces belles ignorant la lumiére, et closes au petit matin,innocentes, pourtant toujours fiéres.Aux fleurs oubliées,celles qui ne s'offrent pas,leurs corolles dressées,que l'on ne serre pas.
Posté par modimo à 20:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
13 mai 2005

Lisse

  Lisse, j'adore tes aspérités,glisse, plus rien ne me retient,bis, jamais le même refrain,lisse, je me suis arasé.Lisse, des monts et plus rien,Lys, ce parfum de royautéhisse, ce drapeau, mon chagrin,lisse, pas de méprise en chemin.Lisse, papier de verre brisé,fils, du vent, jamais défunt,dix, pourtant jamais compté,lisse, j'en suis témoin.Lisse, et pourtant rocher,lice, sous les embruns,puisses tu encore m'aimer ?Lisse, sans lendemain...
Posté par modimo à 23:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
12 mai 2005

Miss eleven

Miss eleven, déja la fin des songes,la chasseuse de baisers papillons,ceux qui se posent sur mon front,Miss eleven, aimer, celle qui me prolonge.Tu en as fini de compter sur mes doigts,qui de nous lâchera ce menton ?Miss eleven et ses "il était une fois",oubliés tous ces papous de Gaston.Miss eleven,  ma plus belle alchimie,transforme mes mots de plomb en or,petite sorciére sortie de ma nuit,d'un geste, elle m' a jeté un sort. Miss eleven ne se méfie plus du croquemitaine,adieu, le lapin d' Alice dans le jardin,Miss... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:40 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
11 mai 2005

Aux belles endormies...

Aux belles endormies,à celles qui s'ignorent,leurs châteaux de pluie,leurs boites de Pandore.Fidéles aux marchands de sable,j'appose un baiser,sur les lévres, prince immuable, le gardien des clés. Laisser les portes closes,découvrir le grand sommeil,j'observe et je n'ose,mettre vos sens en éveil.Ce texte fait référence au Livre de Yasunari Kawabata " Les Belles Endormies"
Posté par modimo à 20:38 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
10 mai 2005

Ni roi, ni reine...

Ni roi, ni reine,juste un fou, sur un jeu d'échec,retour à l'arêne,sans le sous , repartir avec.Du rouge et du blanc,nouvel échéquier des amants,le goût du sangtu tournes aimant.Ni roi, ni reine,je danse devant toi,refait la scéne,et reviens vers toi.Du rouge et du blanc,je joue l'indécent,dans ce vacarme incessant,des mots que tu consens...
Posté par modimo à 23:10 - Commentaires [13] - Permalien [#]

09 mai 2005

Echancrure

Dis moi, quand je parle encore,d'éveil des sens, des corps.Je te parle d'échancrured'aller où le bât blesserechercher ta vraie nature,de vouloir que rien ne cesse.Mettre à jour tes blessures,ne plus mentir à cet appel,tu attises ma brûlure,et trouves l'amour cruel.Ces instants que tu captures,ce charme que tu traînes,quelle est donc cette griffure ?cette trace ancienne.Ce plaisir que tu me procures,du curare pour ma peine,mon amie, ma déchirure,je prends la file indienne...
Posté par modimo à 20:22 - Commentaires [12] - Permalien [#]
08 mai 2005

Non-dits

Tous ces non-dits, ces mots d'absence,cette absinthe au goût de silence,ce vide à gérer, ce manque,cette pudeur que l'on planque.J'ai tellement peur que tu m'oublies,toutes ces fleurs que je ne cueille pas,ne suffiront pas à calmer l'envie,tout ce qui fait que ne suis pas là.Ces lettres non écrites, ces peines à taire,se relever et préférer le mystère.
Posté par modimo à 11:29 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
07 mai 2005

Promesse

Je sais que tu viendras ce soir,je pense encore à ton regard,cette rencontre, je m'y prépare,je te verrai émerger du noir,venir à moi, sentir ta présence,mettre à jour notre affaire de sens.Ces yeux que tu poses sur moisont comme une promessed'une nuit pleine de fracas,d'un doux baiser, d'une caresse...
Posté par modimo à 20:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
06 mai 2005

Au-delà...

  Au-delà de tes paupiéres fermées,j'entends encore tes priéres aux fées,au-delà de ta bouche muette,je vois cette langue parfaite.Au-delà de tes épaules fragiles,je touche ta grâce subtile,au-delà de tes courbes encore,je suis pêcheur d'amphores.Au-delà d'où tu vacilles,je caresse cette presqu'île.au-delà des bas de tes hauts,je glisse toujours, il le faut.Au-delà, j'ai beau fermer les yeux,je ne vois rien, j'éteins la lumiére et je reviens...
Posté par modimo à 23:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

 

sign

...