...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

03 juin 2005

Tout ce bruit...

    Tout ce bruit autour de moin'est que silence à mon coeur,tous ces miroirs de la peuroù j'ai cru trouver des bras.Cette image un peu floue,me poursuit toujours,entre dédain et bravoure,toute cette vie qu'on bafoue.Tout ce bruit, tous ces pas,je croyais que le rose était une couleur,mes mots, mes rires ne suffiront pas,ces échos , tous mes accords mineurs.Tout ce bruit n'a rien fait,j'ai souvent révé d'absence,les étoiles ne m'ont pas éclairées,on m'avait offert le silence,je l'ai fui pendant des années.Toutes les... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:42 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

02 juin 2005

COMMENTAIRES EN PANNE

      COMMENTAIRES RETABLISDESOLE POUR CETTE INTERRUPTION MOMENTANEEDE NOS PROGRAMMESLACHEZ VOUS DE NOUVEAUAVANT LA PROCHAINE TEMPETEINTERLUDE
Posté par modimo à 20:51 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
02 juin 2005

Je devine...

   Je devine derriere tes mots,en transparence, je devine, s'il le fauttous tes pas de danse.Je devine ce que j'ignore,ce reste d'innocence,les contours de ton corps,ta derniére fragance.Je devine tous tes travers,toutes tes outrances, ton penchant pour l'amer,ta premiére offense.Je devine à la lisiére,mon influence,entre ombre et lumiére,comme une nuance...
Posté par modimo à 20:29 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
01 juin 2005

Lover...

Si tu voulais me lover,j'aimerai que tu m'enlaces,tes bras me dévissent,j'aimerai que tu m'innove,ta peau me délisse,si tu voulais m'enrouler,j'aimerai que tu m'enivre,tes yeux m'interpellent,j'aimerai que tu m'envisages.Si tu voulais m'allumer,j'aimerai que tu m'attises,que tes seins en attestent,j'aimerai que tu m'arrimes.Si tu voulais me lover,j'aimerai que tu m'enrôles,ta bouche me délie,j'aimerai que tu me loves...
Posté par modimo à 19:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
31 mai 2005

Les mots rouges...

Je te dirai les mots rouges,ceux que je dis avec le nez,quand on sent le coeur qui bouge,et que l'on se sent aimé.Ces mots jonglés,par dessus ma bouche,enfin prendre l'effet,tous ceux qui touchent.Ces mots d'espérance,là où tu vas , je vais,je remercie la chancede t'avoir rencontré.Ces mots éberlués,qui grandissent dans ton coeur,ces mots étonnésqui disent , même pas peur.Juste en bas de chez toi,l'accordéon à la main,m'entendre crier "Tolga ",poursuivit par les chiens.Encore des mots éssouflés,retiens moi la derniere... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
30 mai 2005

Donner...

  Donner mon corps à ta science,laisser ton savoir défairetoutes mes affaires primaires,et prendre enfin substance.Donner mon âme à ta merci,laisser ton charme agir,toutes mes pensées, ici,t'appartiennent, s'offrir.Donner de ma voix, les cris,laisser ton chant m'emporter,toutes mes idées ont fuitbalayées par ton effet.Donner à tout prix,laisser mes mots à venir,comme un appel à ouvrir,si cela te suffit...
Posté par modimo à 20:19 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

29 mai 2005

Sur la route d'Illiers-Combray...

Pain beurré, copeaux chocolatés,compote de rhubarbe, sablés,ton eau de Cologne à mon nez,tu me reviens du passé.Petits matins d'hiver glacés,ces briques pour me réchauffer,l'édredon rouge et or posé,je sais que tu m'aimais.Tous ces mots que l'on ne disait,ton regard partout m'accompagnait,de mes coups de soleil l'été,à mes petits amours défaits.Aujourd'hui, je traverse Illiers-Combray,et roule vers mes regrets,tous ces instants manqués,tu sais, que je t'aimais...Ces roses blanches, chanson que j'ai toujours détesté, mais je sais que... [Lire la suite]
Posté par modimo à 07:59 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
28 mai 2005

A petit feu

A petit feu, jeter l'effroi,entre vertige et buffet froid,champs des possibles,l'envers de l'invisible.A petit feu, brûler ses doigts,entre sacrifice et aléa,chant des mystéres,oubli à se taire.A petit feu, glacer ses pas,entre tout et rien ici bas,champs de l'indicible,paroles de l'impossible.A petit feu, prendre froid,entre la flamme et son roi,chant des insulaires,être à découvert.
Posté par modimo à 22:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
27 mai 2005

Tu es venue à moi...

Tu es venue à moi,poussée par un vent mauvais,étoile déchue, fleur des prés.Tu es venue à moi.lachée par les embruns,grain de sable dans la main.Tu es venue à moi,bléssée par l'habitude,une envie de solitude.Tu es venue à moi,tombée de cette lune,princesse de fortune.Tu es venue à moi,soufflée de certitudes,amoureuse des préludes.Tu es venue à moi,nimbée de ton chagrin,rose de mon jardin.Tu es venue à moi,moi, qui ne suis rien...
Posté par modimo à 19:38 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
26 mai 2005

Tirer sur ce fil...

Tirer sur ce fil des riziéresqui méne de l'envie à l'envers.Immobile, et aléatoire,coeur perdu sans voir.Tirer ce fil délétairequi relie l'âme à la chair.Domicile et sauvage,lover sans partage.Tirer ce fil élémentairequi trahit mon univers.Indocile et lointainprendre ta main.Tirer sur ce fil de chimérequi révele l'éphémere.Inutile et dérisoireje largue les amarres.
Posté par modimo à 22:20 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

 

sign

...