...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

14 juin 2005

Détresse des anges

  Mes mots touchent la détresse des anges,leurs ailes brisées par le temps,le spleen avait la couleur orange,celle du deuil de nos enfants.Frontiére invisible et oubliée,le poison entre dans la danse,au creux de mon bras, la pliée,cette envie démarre à l'enfance.Moisissure et nuit de marbre,le froid ne m'éffraie plus,retour au pays des arbres,sur le sol, étendu.Si la toile n'est pas parfaite,s'il manque ce fil,j'irai jusqu'à la défaite,étaler mes huiles.Innocent et déja coupable,j'enquête sur toutes ces louanges,et ces mises à... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

13 juin 2005

Je t'ai emprunté le monde

  Je t'ai emprunté le monde,j'y ai mis le feu,entend comme il gronde,de mon aveu.De ma vie, j'ai fait dollar,ma peau de vaurien,comme de l'encre, un buvard,entre loup et chien.L'orgueil des hommes pressés,m'a valu des solitudes,définitivement au bord de la pitié,j'ai oublié la quiétude.Mes petits arrangementsm'ont mené à t'oublier,à voir le monde en grand,je n'ai pas pu m'effacer.Ce soir, encore, je me dis,si on sortait de l'impasse,si tu veux, je relève le défi,pour pouvoir te regarder en face...
Posté par modimo à 19:46 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
12 juin 2005

Affaire entendue

    Toute affaire cessante,dis-moi belle mante,quand reviendras tu ?Affaire entendue.Toute maniere décentedis-moi sur quelle pente je cours tout nu ?Affaire entendue.Toute éclair aimante,dis moi si j'inventeoù si je t'ai cru ?Affaire entendue.Toute est clair et menthe,dis moi l'innocentesi tu m'as aperçu ?Affaire entendue.Toute éfferverscente,dis moi ma brûlanteoù je me dilue ?Affaire entendue.
Posté par modimo à 19:45 - Commentaires [15] - Permalien [#]
11 juin 2005

La femme penchée

Tomber en amour,pour la femme penchée,prendre ses mots de velourspour une chevauchée.Tomber en amour,pour la femme penchée,prendre ses alentours,pour des fiancées.Prendre son lit,au pied la lettre,sans jamais omettre,mon agonie.Prendre ses envies mauvesau coeur des mes mains,tous ces secrets d'alcôvesont pour elle, enfin.Tomber en amour,pour la femme penchée,je prie pour son retour,la bouche assoiffée.Tomber en amour,pour la femme penchée,ma vie ne pése pas lourd,devant mon auréolée.
Posté par modimo à 14:11 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
09 juin 2005

De silence et de sang...

  De silence et de sang,je reviens caresser la vipére,dans ce sens maintenant,je marche à travers fougéres.Innocence et olifant,je brandis ces racines éphémeres,et cette voix à travers chant,tout droit, sortie du monastére.Impatience et vol aux vents,je traverse en imaginaire,la foule aux yeux d'argent,ces statues de pierre.De silence et de sang,j'arrive à découvert,les bras chargés de présentssortis de la poussiére...
Posté par modimo à 22:29 - Commentaires [6] - Permalien [#]
08 juin 2005

Autopsie

Ils m'ont craché au visage,ils m'ont fermé les yeux,nu pour ce dernier outrage,ils ont ouvert à travers cieux.Ils tranchent au scalpel,ma peau blanche déja froide,bistouri, lame, entaille d'elle,ma toute dernière croisade.Ils éventrent mes envies,mon corps se vide et sans dessous,mes organes ont déja fui,absents de ce rendez-vous.Ils ont refermé et tout cousu,c'est ma vie, serre, va,ils ne reviendront plus,mon voyage s'achéve là.Ils n'ont rien compris...
Posté par modimo à 22:19 - Commentaires [15] - Permalien [#]

07 juin 2005

Je vous ai vu...

Je vous ai vu faire l'amour à cloche pied,balançant votre corps de la terre au ciel,j'ai aimé ramasser ces étoiles, en effet,pendant ma tête, accroché à vos dentelles.Je vous ai vu faire l'amour ricochet,me prendre pour une pierre,m'envoyer pour Cythére,et puis me laisser sombrer.Je vous ai vu faire l'amour menotté,ma garde à vue s'est prolongée,mon passage fut de courte durée,vous m'avez rendu ma liberté.Je vous ai vu faire l'amour du jeu,pour mieux me prendre et me jeter,mon full n'a pas fait mieux,madame était servie, carré.Je... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:40 - Commentaires [17] - Permalien [#]
06 juin 2005

J'ai cru ...

J'ai cru, que mon enfance se finirait,j'habite encore Brocéliandeet m'accroche à ses légendes,tel un lutin, un farfadet.J'ai cru, que jamais ne viendrai l'été,j'habite toujours en automne,et sous feuilles m'abandonne,tel une baie, un fruit oublié.J'ai cru, que je me ferai à l'humanité,j'habite pourtant loin de ce paystel un virus ennemilogeant dans ce corps étranger.J'ai cru, pouvoir me consumerj'habite souvent une passion muette,tel un banni jeté par la fenêtre,un absent qu'on ne peut aimer.J'ai cru...J'ai cru pouvoir marcher...
Posté par modimo à 18:53 - Commentaires [15] - Permalien [#]
05 juin 2005

Entre...

  Entre huile et sans ciel,entrelacs sages,j'aime, si tu ruisselles,tendres massages.Prendre le chemin si noueux,passages et déviations,j'aime, prendre feu,traverser ce pont.Avantage et puis délation,cette bordure en pli,j'aime, nos migrations,cette arche à l'envie.Passe moi donc cet épiderme,mes mains entrelacées,J'aime en d'autres termes,perdu dans tes pensées...En apparté: j'ai remis à jour mes albums, pour ceux et celles qui aiment les femmes, les portraits, les portraits de femmes, avec de la musique sur le diaporama...
Posté par modimo à 12:51 - Commentaires [6] - Permalien [#]
04 juin 2005

Mon amour à la manque...

     Mon amour à la manque,mon coeur à la dérive,toi, ma tendre captive,aux yeux de saltinbanque. Toutes nos routes distantesfaites de sillons,nos allusions,de l'amant à l'aimante.Mon amour à l'envie,me donner à ce corpsmon âme déja partie,je te rejoins sans effort.Toutes ces approches ,j'aime ce que tu m'accorde, si tu viens, je t'aborde,sinon, je décroche.
Posté par modimo à 19:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

 

sign

...