...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

22 juillet 2005

Mes pierres...

Mes pierres m'épient, mystére,elles veulent me dire,mes pierres m'envient, mon air,elles veulent maudire.Mes pierres, mes conseilléres.Mes pierres m'ennuient, mon lierreelles veulent salir,mes pierres supplient,  ma chair,elles veulent alanguir.Mes pierres, mes familiéres.Mes pierres m'apprécient, m'éclairent,elles veulent sentir,mes pierres s'extasient, l'hiver.Mes pierres, mes salutaires.Mes pierres m'oublient, mon frére,elles veulent partir,mes pierres renient, l'enfer,elles veulent mentir.Mes pierres mes... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:19 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

21 juillet 2005

Princesse aux mille sourires...

Petite, tes dents de nacredonnées à la petite souris,évanouies dans la nuit,j'organise ce simulacre.S'il ne me reste plus qu'un louisil sera pour ton oreiller,toi qui me laissera le coeur en charpie,quand tu vas t'en aller.Je t'ai raconté l'histoire du chien bleu,souviens toi de cette forêt,de cet esprit aux yeux de feu,tu m'écoutais bouche bée.Petite, tu savais déja ,la vérité ailleurs, ce matin,où Mulder ne rentra pas,tu découvrais le chagrin.Tes yeux plus gros que le ventreauront bientôt fait le tour de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:03 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
20 juillet 2005

Il reste ...

Il reste cet esprit de l'amer,au goût de sel des desespérés,les pierres encore à jeter,et puis vivre à découvert.Il reste cet enfer monde,aux orages defenestrés,ma voix ne cesse de chanterquand les idées tonnerres grondent.Il reste cet impossible rêve,les portes jamais ouvertes,le temps des amours offertes,un dernier combattant qu'on achéve.Il reste l'illusion des tréves,aux chemins délavés de pluie,pour succomber à l'ennui,et renier aux arbres, la séve.Il reste cette envie d'éphémére,brûler les dernières idoles,desserrer... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:17 - Commentaires [7] - Permalien [#]
19 juillet 2005

L'ange déchu...

La vie m'a joué un tour ...Le fleuve n'a pas voulu de moi,ses flots ne m'ont pas emporté,j'ai pris l'hiver pour un été,je n'ai pas senti venir le froid.Le vent n'a pas voulu de moi,sous ses airs j'ai flotté,mes transports sans arrêts,ont eu raison de moi.Le feu n'a pas voulu de moi,même mes ailes ont résisté,tu m'as refusé le brasier,j'étais pourtant là pour ça.La terre n'a pas voulu de moi,ses herbes folles où je me couchais,j'y ai vu le ciel à l'envers, penché,je me suis perdu ici bas.La mort m'a joué un tour... Elles... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
18 juillet 2005

Rallumer l'été ...

Il existe un domaine argentéoù une reîne des puissantsa oublié de rallumer l'été,j'y ai perdu plus que le tempsdans cet endroit où rien ne se partage,même pas la haine des anciens,maintenant, il faut juste que je voyage,pas que j'entrave nos liens.Il existe un domaine étoiléloin de moi, et pourtant,j'ai révé de rallumer l'été,je sais nager à contre-courant,dans cette envie de tourner la page,le coeur au bord des mains,ma vie d'enfant sauvage,n'y changera plus rien...
Posté par modimo à 21:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
17 juillet 2005

Rage ...

Tu m'as voulu nu,dans tes phares de voitures,et tous ces mots d'ordures,tu m'en as voulu.A terre, j'ai craché ma haine,offert à tes regards,c'était l'amour à part,à mes bras, trancher mes veines.Tu n'as pas vu ces pleurs,la tête tournée dans l'isoloir,ma vie sur le fil du rasoir,je te disais, même pas peur.Mes mains étaient inutiles,au bout de cette chaîne grise,j'étais alors sous ton emprise,comme une prise facile.A mon cou, tes traces,toutes celles que tu laisses,ma peau n'est pas bien épaisse,je reste sur le ballast.Je me souviens... [Lire la suite]
Posté par modimo à 17:16 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

15 juillet 2005

La Lionne des Dépourvus

L'impossible rêve des malentendus,puisant sa force dans le néant,elle est là tel un ruban,elle est la lionne des dépourvus.L'inusable envie des maladroits,pesant ses mots sans les dire,elle est la richesse de nos ébats,elle est l'oubliée des vampires.L'immobile aux mains bléssées,gardienne des clés bleues,elle est là pour vos pensées,elle vient pour nos aveux.L'imprenable aux muses d'enfantluttant encore pour s'oublier,elle est la cible d'antan,elle n'évitera pas l'aimé...
Posté par modimo à 19:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
14 juillet 2005

L'amour flou

Retrouver l'amour flou,l'instant divin,oublier le garde-fou,t'aimer un brin.Partager l'eternité,le moment du lien,ce piment étoilé,sous le satin.Retrouver l'amour flou,miroir sans tain,s'arranger dessous,prend ma main.Partager notre humanité,sans rompre le pain,entrer dans ta clarté,sans se perdre, enfin.
Posté par modimo à 21:32 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
13 juillet 2005

La belle en moi dormant...

Tu es la belle en moi dormant,la vis clouée au revers de mon âme,l'étincelle de mon campement,ma miss rivée aux accents de came.Tu es celle du monde frissonnant,la plume volée aux rêves d'ignames,l'éternelle aux vents portants,ma brume devenue femme.Tu es l'aile de mon talent,la fille sortie de mes flammes,une kyrielle de fleurs de safran,tu pilles mes mots, Madame.Tu es miel au goût d'origan,la trace sur mon oriflamme,tu es la belle en moi dormant,la lueur aux reflets de parme.
Posté par modimo à 19:41 - Commentaires [13] - Permalien [#]
12 juillet 2005

Tienne ...

Qu'à cela ne tienne,tu files aux nues,mon effet larsen,mon ombre charnue.Qu'à cela ne tienne,défile honte bue,mon érogéne,l'inattendue.Qu'à cela ne tienne,la belle ambiguë,ta lune est pleine,comme l'imprévue.Qu'à cela ne tienne,absence vaincue,ta peau, la mienne,irrésolue...
Posté par modimo à 20:15 - Commentaires [10] - Permalien [#]

 

sign

...