...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

20 janvier 2006

Indigo ...

J'ai dévalé des ruelles, ravalé ma salive,j'ai gravi encore des échelles, déballé mes valises,la rosée m'a toujours paru si belle,à ton cou apparaissait une bretelle.J'ai touché le bonheur indigo...J'ai arraché des manuels, pêché quelques lascives,j'ai caressé bien des margelles, épuisé des coursives,la tombée m'a toujours semblé si belle,à tes lèvres me venait l'essentiel.J'ai touché le bonheur indigo...J'ai dévasté des chapelles, enlacé bien des naïves,j'ai embrassé sous des dentelles, ignoré tant de missives,la flambée... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

19 janvier 2006

Happiness ...

Happiness.... Rappel au livre blanc, celui qui laisse des traces,la poussière d'étoiles me revient alors à la face.A l'époque, on aurait voulu se doper à l'amour,cesser cette roulette russe à rebours,mais la petite dealeuse était déjà en cavale,et nos jours essaimés vers des rives fatales.Nos yeux écarquillés sur ce monde à refaire,on ne l'aimait déjà pas sans notre enfer.Tu lisais mon journal entre les lignes,les parallèles ne se joignent pas, un signe.Chasseurs de spleen aux matins pâles,le vent... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 janvier 2006

Un monde à part ...

Un atelier où s'entasse des ébauches de mots,de toutes tailles, des noueux, des fragiles,des tendres prêts à jongler , si faciles,des sombres, tapis, dans l'ombre de mon dos.Un monde à part, où je me perds souvent... Une impasse bordée d'arbres, d'essence rare,jamais taillés, si ce n'est pour l'aventure,des arcs, des flèches trempées dans le curare,forêt vierge de locutions sorties de mes blessures. Un monde à part, où je me perds souvent... Une silhouette entre-aperçue qui m'illumine,une lueur amie qui je le... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:59 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
15 janvier 2006

Mots croisés ...

Tes lèvres guettent ma langue inconnue,cette présence rougie qui se cache,pêle-mêle, les lettres se mettent aux nues,elles tracent l'amor sans relâche.Tes lèvres entrouvertes suspendues,le verbe y trouve sa place en eau,cette saveur à peine dévêtue,me fait rêver d'un eldorado.Tes lèvres carmines en habits de fête,livrent leur secret d'un obscur désir,mots croisés, qu'on échange en quête d'un baiser volé jusqu'au premier soupir... Crédits photos : Runa / Shilpa Texte : Modimo Voilà, ce soir, ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:17 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
14 janvier 2006

Bill ...

L'asphalte bleu qui gronde sous vos passages, hurle de vous voir si vides, sans visages.La grandeur perdue à se vouloir riches,rien ne sauve vraiment celui qui triche.Tout ce froid que j'ai dans le coeur,je vous le dois, mais je vous aime sans rancoeur.Le vent qui vous a fait fuir, vous ramènera,je sais qui vous finirez tous comme moi.Bill écrit des mots dans un carnetoù sonnent quelques vers ébréchés.Bill nous étonne à ne pas savoir marcher,mais ce qu'il fredonne ce sont nos rêves fanés.L'asphalte bleu résonne de vos... [Lire la suite]
Posté par modimo à 15:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
13 janvier 2006

Conteur...

Je suis un conteur horaire,je viens vers toi à mes heures,il me faut plus que l'ordinaire,je laisse aller mes humeurs.Je suis un conteur sans vitesse,mes histoires défilent le long de ton corps,la foi du début devient caresse,touché par la grâce, loin du mauvais sort.Je suis un conteur solitaire,Shéhérazade de tes doutes,j'allonge le récit de prièrespour éviter ce que je redoute.Je suis un conteur de détresse,sensible à tous tes écarts,la gorge nouée sans cesse,et si tu me laissais ce soir... Crédits photos :... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

11 janvier 2006

Bris de Glace ...

La méprise se voyait déjà dans la vitre,elle me renvoyait vers cet autre,celui qui ne finissait pas ses chapitres,les mots chassés des mains, les nôtres.L'homme perdu, aux yeux des passants,je traîne dans ce monde étrange,mon ailleurs vaut bien des présents,je me disais, tout est affaire d'échanges. Bris de glace, en mille morceaux,nuits éparses, l'âme en lambeaux... L'oubli de passer au travers, mensonge,il suffisait de revenir en arrière,mais rien ne s'efface dans mes songes,même pas mes anciennes... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
10 janvier 2006

Echos de princesse ...

Babils, boucles blondes, échos de princesse,tout reste à faire et c'est bien,elle était une fois, gardienne de la tendresse,petite aimeuse de câlins. Étincelle et belle à retardement,une jeune pousse de ce charme,au coeur des premiers battements,en coin déjà un sourire qui désarme.Matin de mes jours évanescents,je me perds et me trouve sur ton aile,malhabile conteur de tes futurs amants,je me grise à te savoir demoiselle.Curieuse petite fée rêvée, née dans mes bras,voyageuse au centre de mon mystère,mon pluriel, tu es... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:45 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
09 janvier 2006

Sous influence ...

Je me lance dans cet accord et à cris,tel l'amant et ce fil à retordre,je me tends à ton approche sans bruit,épaule découverte, prête à me mordre.Je suis sous influence.Épris tel que je croyais te prendre,belle tombée des nues, dérobée,ce vol de nuit sans plus attendre,je place mon corps à la tombée.Je suis sous influence.Le sort s'acharne à mon plaisir,en tous sens je trouve l'aveu,prêt à tout et à toi, te direje me sens comme un feu.Je suis sous influence.Monts et délices de mon initiée,géographie où je perd le nord,tu... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:44 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
08 janvier 2006

Un matin sans nuages...

Un matin sans nuages, le ciel s'effacele temps est venu de rompre le silence,les oiseaux ne sentent pas toujours la menace,les ombres reviennent toujours aux offenses.Souviens-toi de l'homme aux ailes d'acieril n'amène pas de rêves dans son sablier,ce matin au goût de cendres éparpillées,les livres ne serviront plus à l'aimée.Quand le vide tient toute la placeil ne subsiste que quelques pierres brûlantes,le miroir sans tain a brisé la glace,ce n'est plus la peine de rêver à cette passante.Ma pensée dérive... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

 

sign

...