...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

09 mars 2007

Tu sais...

Tu sais que j'aime ta patience de diablesse,tes baisers le long de mon dos en rappelégrainent les minutes et laissent des séquelles,la vie ne vaut d'être vécu sans faiblesse. Tu sais que j'aime être avec toi en délicatesse,tes attributs me laissent sans arguments,je me débats sous mes envies et pourtant,il me revient comme un complément en caresse. Tu sais que je perds vraiment toute sagesse,toutes tes attentions sont faites pour me distraire,tu constates les dégâts, je... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:39 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2007

Thirteen...

Princesse de sang d'un roi de l'inutile,tu défiles nonchalante dans ce bal,tu as les yeux de cet homme végétal,déjà les mots sont dans ta bouche, indociles.Thirteen, j'épelle ton nom, comme une orange sanguine,mon intime rébellion,ma belle fleur d'aubépine.A la pointe de ton crayon, tu traces,des ombres sorties du tombeau des lucioles,la parade sombre et leurs tristes farandoles,princesse, fille des ronces, le temps passe.Thirteen, j'épelle ton nomcomme une orange sanguine,mon intime rébellion,ma belle fleur... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:31 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
06 mars 2007

Ressac...

Du haut de la dune, je voyais passer l'été,tous ces mats qui filaient sous l'horizon,grains de sable et fleurs de varech, aux pieds,le temps s'orageait, j'avais perdu ton nom.Ressac, la vague me cueille au matin,dans cette rue traîne encore ton parfum.De ce toit sur Paris, je poussais la vie plus loin,derrière ces nuages, comme la trace d'un avion,vents et marées n'étaient que souvenirs lointainsje refermais la fenêtre sur l'oubli de ton nom. Ressac, la vague me cueille au matin; dans cette rue traîne... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:11 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
03 mars 2007

Encre...

Encre, mon ancre, ma vie singulière,belle qui me revient au coin de la bouche,sortilège infini de mes mots peu farouches,celle qui me donne des envies particulières. Encre, mon antre, ma soeur étrangère,bille qui roule sur mon corps dans l'ombre,magie brune ou rousse pour un sombre,fille d'outre tombe ou transie de lumière. Encre, mon ambre, ma sève douce et amère,balle au bond tout juste sortie de la houle,charme salé et sucré, alcool qui me saoule,malle aux secrets qu'il me faudra taire. ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:12 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
28 février 2007

La femme ruban...

La femme ruban fait l'amour à la poignéeelle en sème et n'en a jamais assez,elle fait courir ses lianes le long de mon dos,le piège se referme en un délicieux étau. La femme ruban invente de nouveaux jeux,d'elle à moi, elle allume tous mes feus,belle madone troublée et troublante, je m'adonne à ce culte qu'elle régente. La femme ruban se glisse encore dans ma tête,ce doux serpent qui me siffle et me fait la fêteen me lovant de la cheville à la bouche,elle revient toujours à l'escarmouche. ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:11 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
25 février 2007

C'est l'hiver ici...

C'est l'hiver ici, le ciel se joue de nos mystères,c'est dans tes yeux que je cherche mon humanité,il n'y a pas de saisons pour les amours sédentaires,j'aurai encore tant d'histoires à te raconter. C'est l'hiver ici, ce froid se plaît à m'envahir,quand je te parlais de mon chagrin d'hellébore,je ne savais pas quand viendrais le temps de s'éblouir,sur ces chemins de terre, je cherche toujours ce trésor. C'est l'hiver ici, le sommeil est en phase terminale,même les nuits sont... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:55 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

22 février 2007

C'est là-bas et pourtant ici...

Le métal que j'ai mis entre mes doigts m'a tout prix,mon corps s'aligne sur une ombre bien plus grande que la mienne,je ne sais plus comment c'était avant qu'ils ne viennent,je devais être un autre, certainement plus petit. C'est là-bas et pourtant ici,ce silence envahit nos vies... Dans mon pays on n'envoie pas de cartes postales,les ruines que j'ai dans le coeur ne se visitent pas,et tout va si vite quand la vie part en éclats,je n'ai plus peur de faire la une de ton journal. C'est là-bas... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
21 février 2007

Tes préocupations premières...

Je vois comme cela te préoccupe,cette science à ramener la vague,l'air de rien, je ne suis pas si dupe,le long de tes doigts glisse la bague. Tes préoccupations premièresme font l'effet de belles manières... Je me doute, tu attends la réplique,l'écho tout en tremblements fatals,tu en connais un bout du lexique,chaque phalange entre dans la belle chorale. Tes préoccupations premièresme font l'effet de belles manières... Je devine tes chemins équivoques,tes... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
19 février 2007

La foire aux inutiles...

J'écrivais des mots à l'ombre des orages,le coeur pris et la tête dans les branchages,le ciel ne m'a rien appris et pourtantje sauvais au vol quelques rêves galants.Maintenant, je trône à la foire aux inutiles,roi des courants d'air, perché sur un fil...Je me tenais bien au de là des nuages,un être ange bien revenu des ombrages,le temps qui m'avait gâté est partantl'eau vive ne s'arrête pas trés longtemps.Maintenant, je trône à la foire aux inutiles,roi des courants d'air, perché sur un fil...Je me faisais plus... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2007

Mes mots voyagent...

Mes mots voyagent dans un wagon de nitroglycérine,ici on se recompte inlassablement dans la poussièreun ancien compartiment songe a décroché ébloui de lumière.petite soeur vois-tu ton frère, c'est l'homme penché sur les latrines. Mes mots voyagent dans un wagon de nitroglycérinec'est le salaire de peur pour le poète silencieux,les sentiments sont scellés comme mes lèvres au temps de l'adieu,le loup ne se fait plus les dents maintenant il courbe l'échine. Mes mots voyagent dans un wagon... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:57 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

 

sign

...