...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

28 août 2005

C'étaient des hommes...

C'étaient des hommes, ils regardaient le monde avec leurs mains,les yeux fermés tournés vers le levant,l'espoir de la multitude des jours baladins,ce luxe, tout ce dédain du blanc.Ils parlaient une langue de bons à rien,chahutant les mots, les mettant à cran,le corps en mouvement, déja enclinà la chaleur du lieu incandescent.Ils ne laissaient traces de leurs cheminsque la marque des innocents,et leurs ombres dont je suis témoin,moi qui appartient à ce temps...C'étaient des hommes,pas encore des chiens...
Posté par modimo à 12:36 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

22 juillet 2005

Mes pierres...

Mes pierres m'épient, mystére,elles veulent me dire,mes pierres m'envient, mon air,elles veulent maudire.Mes pierres, mes conseilléres.Mes pierres m'ennuient, mon lierreelles veulent salir,mes pierres supplient,  ma chair,elles veulent alanguir.Mes pierres, mes familiéres.Mes pierres m'apprécient, m'éclairent,elles veulent sentir,mes pierres s'extasient, l'hiver.Mes pierres, mes salutaires.Mes pierres m'oublient, mon frére,elles veulent partir,mes pierres renient, l'enfer,elles veulent mentir.Mes pierres mes... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:19 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
19 juillet 2005

L'ange déchu...

La vie m'a joué un tour ...Le fleuve n'a pas voulu de moi,ses flots ne m'ont pas emporté,j'ai pris l'hiver pour un été,je n'ai pas senti venir le froid.Le vent n'a pas voulu de moi,sous ses airs j'ai flotté,mes transports sans arrêts,ont eu raison de moi.Le feu n'a pas voulu de moi,même mes ailes ont résisté,tu m'as refusé le brasier,j'étais pourtant là pour ça.La terre n'a pas voulu de moi,ses herbes folles où je me couchais,j'y ai vu le ciel à l'envers, penché,je me suis perdu ici bas.La mort m'a joué un tour... Elles... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
15 juillet 2005

La Lionne des Dépourvus

L'impossible rêve des malentendus,puisant sa force dans le néant,elle est là tel un ruban,elle est la lionne des dépourvus.L'inusable envie des maladroits,pesant ses mots sans les dire,elle est la richesse de nos ébats,elle est l'oubliée des vampires.L'immobile aux mains bléssées,gardienne des clés bleues,elle est là pour vos pensées,elle vient pour nos aveux.L'imprenable aux muses d'enfantluttant encore pour s'oublier,elle est la cible d'antan,elle n'évitera pas l'aimé...
Posté par modimo à 19:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
07 juillet 2005

Ombre fugitive ...

Je vous ai vue, traverser ma mémoire,la passante aux yeux d'ivoire,disparue entre deux riviéres,l'idole de mes larmes de pierre.Je vous ai vue, sortir de mon grimoire,l'infante aux yeux barbares,entrevue entre deux mystéres,l'icône de mes dernières priéres.Je vous ai vue, venir du brouillard,l'aimante aux yeux buvards,apparue hors du sanctuaire,l'idole de mes mains des abers.Je vous ai vue, repartir sans histoire,la constante aux yeux miroirs,suspendue au dessus des airs,déja loin de mon territoire.
Posté par modimo à 19:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 juin 2005

Je devine...

   Je devine derriere tes mots,en transparence, je devine, s'il le fauttous tes pas de danse.Je devine ce que j'ignore,ce reste d'innocence,les contours de ton corps,ta derniére fragance.Je devine tous tes travers,toutes tes outrances, ton penchant pour l'amer,ta premiére offense.Je devine à la lisiére,mon influence,entre ombre et lumiére,comme une nuance...
Posté par modimo à 20:29 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

28 mai 2005

A petit feu

A petit feu, jeter l'effroi,entre vertige et buffet froid,champs des possibles,l'envers de l'invisible.A petit feu, brûler ses doigts,entre sacrifice et aléa,chant des mystéres,oubli à se taire.A petit feu, glacer ses pas,entre tout et rien ici bas,champs de l'indicible,paroles de l'impossible.A petit feu, prendre froid,entre la flamme et son roi,chant des insulaires,être à découvert.
Posté par modimo à 22:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
20 mai 2005

Fées...

Mon amour est suivi des fées,perles dans la rosée,Digitales et Mandragores,sous les arbres trouvées,au seuil de ma mort,l'âme légere déja envolée.Petit peuple à mon chevet,voit renaître le poison,tous ces désirs inavoués,le retour du scorpion.Mon amour est suivi des fées,de l'histoire échappées, ces traces de toi,à mon cou, ce trésor,mon désarroi,maintenant, j'attends l'aurore...
Posté par modimo à 19:22 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
14 mai 2005

Aux fleurs oubliées ...

   Aux fleurs oubliées,celles que l'on ne voit pas,leurs pétales mouilléesque l'on ne cueille pas.Elles ne poussent pas dans les clairiéres,ignorées de ton jardin,balançant d'avant en arrière,flouées par leur destin.Ces belles ignorant la lumiére, et closes au petit matin,innocentes, pourtant toujours fiéres.Aux fleurs oubliées,celles qui ne s'offrent pas,leurs corolles dressées,que l'on ne serre pas.
Posté par modimo à 20:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
13 mai 2005

Lisse

  Lisse, j'adore tes aspérités,glisse, plus rien ne me retient,bis, jamais le même refrain,lisse, je me suis arasé.Lisse, des monts et plus rien,Lys, ce parfum de royautéhisse, ce drapeau, mon chagrin,lisse, pas de méprise en chemin.Lisse, papier de verre brisé,fils, du vent, jamais défunt,dix, pourtant jamais compté,lisse, j'en suis témoin.Lisse, et pourtant rocher,lice, sous les embruns,puisses tu encore m'aimer ?Lisse, sans lendemain...
Posté par modimo à 23:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

 

sign

...