...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

10 juin 2006

Le mal d'aimer...

Le mal d'aimer ne guérit pas vraiment,cette douleur qui nous plait tellement,cette plaie ouverte à tous les vents,cette porte qui claque en partant,ce socle vide au départ des amants,ce coin perdu laissé aux plus vaillants. Le mal d'aimer ne guérit pas vraimentcette belle à la bête qu'on attend,ces heures à la traîne laissées aux bancs,cette peur avide qui vient du dedans, cette devise faite pour les émigrants,cet orage hors de saison, en nous, grondant. Le mal d'aimer ne guérit pas vraiment,cette écume aux... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:30 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

01 juin 2006

L'amarrée...

Un cheval mort crachait des anguilles,l'enfant tambour criait pour ne plus grandir,la vigie avait déserté le navire,un homme plongeait avec une faucille. L'amarrée... Un cormoran rêvait de poissons,le sable en s'émouvant gagnait quelques passants,le ressac bruyant couvrait le bruit de leurs chants,une fille noyait une barque sans fond. L'amarrée Un chien perdu n'en menait pas large, les dunes rebelles s'amusaient à tromper le vent, le ciel se couvrait de quelques cerfs volants une bouteille... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:04 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
29 mai 2006

Le petit prince ...

Le petit prince n'est pas venu,son vol de nuit s'est écrasé,je l'avais révé ainsi revêtud'un long manteau à ses pieds. Le petit prince n'est pas venu,ses yeux cachés sous une méchevoyaient pourtant l'inconnu,et ses mots nus qui l'empêchent. Le petit prince n'est pas venu,son étoile n'a pas dévoilé son mystère,son absence m'a pris au dépourvu,c'est ainsi que s'achéve la guerre. Le petit prince n'est pas venu,le bruit de ses pas résonnentdans la forteresse ou j'ai survécuentre deux pierres qui... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:59 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
18 mai 2006

Rosalyn ...

Rosalyn trace des notes sur la poussière,elle susurre aux murs du salon, une prière,l'homme au chapeau ne viendra pas ce soir,elle le sait c'est le privilège des barbares.Rosalyn écrit des mots gravés dans le carbone,assise dans le grenier sur une vieille Remington,si les larmes ne lui viennent plus vraiment,elle se dit que peut être c'est le moment. Rosalyn dessine quelques silhouettes perduesen bord de page, elles s'accrochent aux imprévues,elle leur laisse une bouche large et un coeur entaillé,ses amis sont là... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 mai 2006

Erreurs...

Erreur, joli mensonge venu de l'intérieur,à quatre pattes, un peu animal lecteurbrisant le marbre froid, d'un coup de griffe,et tous ces serments coupés aux canifs.Erreur, jeu de sept vies, un chat menteurne sachant pas vraiment compter sa peur,du balcon, il s'est raconté une belle histoire,un joli vol plané de trop, ce rêve d'Icare. Erreur, la partie ne se rejoue pas sans ferveur,les rendez-vous fuient les amants, passé l'heure,les bancs discutent entre eux sous la pluie,la vérité n'aime pas toutes ces... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
28 avril 2006

Les allusives...

Les allusives... Les allusives font l'amour en perspective,à cache coeur, à faux cols, à demi-mesure,dans un silence, l'éclipse d'un murmure,elles sont juste venues à ma dérive. Les allusives caressent sans cesse le bout des sens,chasseuses sachant chasser à pas de coté,complément d'objet indirect à m'accorder,si pieuses au prix du tourment de l'offense. Les allusives tentent encore un baiser emprunté,un mouchoir tombé de leurs fenêtres,un signe, un bouquet de fleurs peut être,à la fin de l'envoi, se sentir... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:06 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

18 avril 2006

Aux matins des errances...

L'insolence vient aux lèvres des amants,sur d'elle, un peu fière, un bel argument,le scorpion se glisse dans nos tourments,venin de nous deux, au plus offrant. Aux matins des errances... L'indolence fait peau neuve en chemin,le papier que je froisse en vain,ces allusions sorties du commun, que je martèle aux portes des moulins. Aux matins des errances... L'ignorance se sert de nous sans pitié,chaque romance se prend à nous enrôler,soldats naïfs d'une guerre à se dénuder,cherchant un courant pour... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:53 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
09 avril 2006

Paradis éperdu...

Des feuilles échappées gisent le long de mon corps,je n'ai rien sauvé d'autre, cette odeur de brûlé m'envahi,la cépée où je faisais ma vie abritait plus que ce trésor,la pluie m'atteint, elle ne laissera qu'un souvenir évanoui. Paradis éperdu, le bruit de ce mal est pris... Des cercles tracés comme on aligne des condamnés,j'ai tenté de regarder en face l'irrévérence des hommes,la réalité se consume dans mes yeux , ils tombaienten un dernier sursaut sur cette terre, tristes fantômes. ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:23 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
03 avril 2006

Compartiment Songe ...

Un oeillet à la boutonnière et des valises à mes pieds,j'avance dans ces nuits de couloirs à issues incertaines,le coeur en bandoulière et le corps ballotté,je laisse ce train d'envie me rendre l'âme humaine.Compartiment songe...Un essaim de moi-même s'en va sans me déranger,je ne peux me pencher à la fenêtre jusqu'à la prochaine,encore un cruel dilemme, la peur de tomber,je m'accroche à ce rêve d'une gare lointaine.Compartiment songe...L'entorse faîte à ce destin ne peut pas m'arrêter,je laisse le mal de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
13 mars 2006

Je m'absente...

Le coeur à l'envers, je m'absente...
Posté par modimo à 20:10 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

 

sign

...