...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

06 mai 2006

Mille et une nuits

Mille et une nuits à jouer ce veilleur,devenir l'obscur objet des indolentes,sous ces draps froissés, en attente,je passe la main en éclaireur. Mille et une nuits à jouer ce conteurde comptines pour adultes consentantes,chaque récit vient aux indécentes,aux coins des lèvres où perle la ferveur. Mille et une nuits à jouer le sauveur,à dépaver le coeur des charmantesdélivrer ces barricades odorantespoitrine nue, offert à ces langueurs. Mille et une nuits à jouer le menteur,à contresens vouloir l'apparentecelle... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:13 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

12 avril 2006

Peinture sur soi...

Dans le milieu de cet atelier où je jette mes mots... Tu me poses en modèle mais sous le vernis qui craquetu aperçois ma peau et mon âme mise à sac,toile de maître, je suis plutôt une ébauche, un éboulisde moi à couteaux tirés, une prière rendue aux impunis.Encre de chine, tu es celle qui coure sur moi en rêvant d'ambre,moi, le cheval solitaire s'ébrouant aux premiers jours de septembre.Hors du cadre, j'ai grandi dans cette marge, ce blanc nécessaireà vos vies auxquelles je ne me suis... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:46 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
31 mars 2006

Dommage ...

Dommage, tu ne me laisses pas faire,te lire l'avenir dans les lignes de ta peau,prendre ce pouls à toute vitesse, à défaut,t'empêcher de refermer ce livre ouvert. Dommage, tu ne te joins pas à la fête,à l'abri derrière ce paravent d'orages,mon amour pour toi que rien ne tempêtes'échoue à tes pieds, bel hommage. Dommage, tu ne prends pas corps en moi,mon offre reste soumise à tentations,d'une main je me rappelle à tes doigts,si tu voulais voir mon tendre abandon. Dommage, tu laisses aux autres... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 mars 2006

Morna ...

Se laisser abattre sans le vouloir vraiment,quel est ce goût pour la dérive des sentiments, toutes ces lettres qui jamais n'arriventces quais de gare, et puis Brel et ses Maldives.Morna, Morna, ce rythme lent qui m'envahit...Se complaire à vouloir plaire aux chats errants,et puis souhaiter n'être que son bel amant,préférer au soleil, le jardin et ses ombres captives,il est si facile de s'oublier aux pieds des lascives.Morna, Morna, ce rythme lent qui m'envahit...Ce retrait de soi que l'on tire en passant,pour ne pas... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:07 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
28 février 2006

Là ou je me couche ...

Là où je me couche, le chagrin pousse,la lumière du matin vient à la rescousse,l'esprit et son sel me blanchisse la peau,déjà debout, je traverse cette mer de mots.Là où je me couche, pas de salut,les aurores viennent quand je ne suis plus,le sucre et le miel me sont étrangers,ma silhouette ne fait que passer.Là où je me couche, entre les draps,le jour se glisse jusqu'à moi,les yeux se ferment sous la lueur,je prie pour que cesse cette clameur.Là où je me couche, la pluie venue,les éclaircies se mettent aux nues,le... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
16 février 2006

A papillon posé...

A papillon posé s'offrir des lumièresbien avant le début de l'été,sortir de l'eau de toutes ces rivièresle corps de ces moments blessés.La tête fléchie, le corps en arrière,un temps, yeux ouverts à rêver,de cette lune inhospitalière,les mots viennent à m'accoster.A papillon posé s'ouvrir à l'étrangèredes étoiles comme s'il en pleuvait,partir de ce monde, la belle affaire,le manque vous fait dire de repasser.Bulle qui s'évapore des âmes précaires,au contact d'un baiser, s'éclater,disparaître au bout des paupières,un cil... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:54 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

20 janvier 2006

Indigo ...

J'ai dévalé des ruelles, ravalé ma salive,j'ai gravi encore des échelles, déballé mes valises,la rosée m'a toujours paru si belle,à ton cou apparaissait une bretelle.J'ai touché le bonheur indigo...J'ai arraché des manuels, pêché quelques lascives,j'ai caressé bien des margelles, épuisé des coursives,la tombée m'a toujours semblé si belle,à tes lèvres me venait l'essentiel.J'ai touché le bonheur indigo...J'ai dévasté des chapelles, enlacé bien des naïves,j'ai embrassé sous des dentelles, ignoré tant de missives,la flambée... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
13 janvier 2006

Conteur...

Je suis un conteur horaire,je viens vers toi à mes heures,il me faut plus que l'ordinaire,je laisse aller mes humeurs.Je suis un conteur sans vitesse,mes histoires défilent le long de ton corps,la foi du début devient caresse,touché par la grâce, loin du mauvais sort.Je suis un conteur solitaire,Shéhérazade de tes doutes,j'allonge le récit de prièrespour éviter ce que je redoute.Je suis un conteur de détresse,sensible à tous tes écarts,la gorge nouée sans cesse,et si tu me laissais ce soir... Crédits photos :... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
11 janvier 2006

Bris de Glace ...

La méprise se voyait déjà dans la vitre,elle me renvoyait vers cet autre,celui qui ne finissait pas ses chapitres,les mots chassés des mains, les nôtres.L'homme perdu, aux yeux des passants,je traîne dans ce monde étrange,mon ailleurs vaut bien des présents,je me disais, tout est affaire d'échanges. Bris de glace, en mille morceaux,nuits éparses, l'âme en lambeaux... L'oubli de passer au travers, mensonge,il suffisait de revenir en arrière,mais rien ne s'efface dans mes songes,même pas mes anciennes... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
03 janvier 2006

Souffle...

L'air du temps qui passe,souffle et cache nos silences,tu trembles carcasse,tu y reviens quand j'y pense. Que du vent, rien ne s'éfface,souffle et nous glace le coeur,la sentence est bien coriace,si je laissais pousser les fleurs. Je me tiens bien au courant,souffle et dépasse nos peurs,l'amnésie me laisse gagnant,vide, je te retrouve ma soeur. Porté, au gré de cette humeur,souffle,  la tête en avant,je balance dans l'ascenseur,mes chagrins d'amour d'enfant... Crédits photos... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

 

sign

...