...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

05 janvier 2008

Dangereux...

                Dangereux, s’il n’y avait pas de fumée sans feu,souffle un peu sur ces braises,pour voir si la belle hypothèseprend flamme devant des mots fiévreux…         Dangereux, si la mort ne me prenait pas au sérieux,pas assez de doigts pour compter jusqu’à treize,une douleur tout au plus, pas de malaise,si ce serpent n’était pas venimeux…       ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 16:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

20 octobre 2007

Sous un papier cellophane...

  Sous un papier cellophane,j’ai voulu me protéger,des baisers des courtisanes,de leur chaleur à s’incendier…       Sous un papier cellophane,j’ai gardé quelques idées,la rumeur de rêves diaphaneset cet amour à contre pied…       Sous un papier cellophanetraîne encore un secret,une âme sombre qui se damnepour le parfum d’un jour d’été…       Sous un papier cellophanes’essouffle un corps... [Lire la suite]
Posté par modimo à 00:07 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :
08 juillet 2007

Les 7 ...

1 : je prépare un album concept de 9 titres qui parlera d'une belle histoire d'amour...2 : Mon film préféré reste Birdy d'Alan Parker bien que je n'aime pas les pigeons...3 : Si je gagne au loto, enfin il faudrait que je joue plus souvent, j'aiderai un village d'Afrique,il se peut que je le fasse sans gagner d'ailleurs...4 : Mon odeur préférée est celle d'une pluie d'orage, la plus sensuelle...5 : Je ne suis pas un poète, j'aurai aimé mais cela est bien au dessus de mes moyens...6 : Mon univers quotidien est fait de chiffres, les... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:38 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :
26 juin 2007

Je m'emporte...

Je m’emporte dans une boîte, un sac en papier, peu importe l’emballage, je regroupe dans cette vie maladroite, le poids que j’ai sur le cœur, en bagage… Je m’emporte dans une maison, de pièces en pièces, peu importe le décor, je déambule en balançant mon corps, à se taper, le long des cloisons… Je m’emporte dans le doute des saisons, vent ancien, folle rumeur du temps, je décompte les secondes en riant, dans ce dédale, à en perdre la raison… Je m’emporte sans précautions, sans la peur des chocs du... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:36 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :
18 juin 2007

Faire le malin...ici et ailleurs...

Modimo passe à la question... http://www.impudique.net/spip.php?article571Merci à vous...
Posté par modimo à 22:11 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2007

Je fais le Paris...

Je fais le Paris des mots, l’inventaire des rues qu’on ignore, le bruit des pas dans le décor, un rappel à l’envie de Hugo. Je fais le Paris de l’amour, des rencontres le long de la Seine, des clés données à la gardienne et l’oiseau au fond de la cour. Je fais le Paris d’un jour de plus, des corps qui se mêlent d’en vivre, des usages de faux dans les livres, et cette mémoire qui ne revient plus. Je fais le Paris de l’absence, le manque de verbe pour tout lui dire,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

02 juin 2007

Mes nuits electriques...

Mes nuits électriques et mon monde foutrac,je me moque de l'éthique, moi, je viens du cloaque. Mes nuits électriques au sortir du bivouac, je lis des vers cyniques pour mettre mon âme à sac. Mes nuits électriques survivant de la traque, je fais mon roman épique où je joue à coté de la plaque. Mes nuits électriques sans peur du ressac, je vis de mes répliques le cœur au bord des flaques. Crédits photos  : Modimo / AndreasTexte : Modimo
Posté par modimo à 00:05 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
25 mai 2007

Les neuf chevaux de l'impromptu...

Les neuf chevaux de l'impromptu cavalent,si tu écoutes bien le bruit de leur galop,ils te conteront son histoire mais à demi-mot,si tu peux les entendre alors ton coeur s'emballe. Les neuf chevaux de l'impromptu dévalentsi tu sens ce vent, ta vie n'est pas au repos,ils arrivent de partout et fuient les troupeaux,si tu tiens à la vie guide-toi aux étoiles. Les neuf chevaux de l'impromptu se dévoilent si tu veux, dans la brume du matin, le long de ta peau,ils sillonnent dans les parages d'un... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:41 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2007

Black Horse...

Black horse, black horse, ils scandent mon nom, de villes en villes, autour du ring,  me taillent des costards, à chaques coups reçus, je me perds dans cette mémoire, dans mon coin, je ne me souviens même plus de mon prénom.       Black horse, black horse, dans cette histoire, je suis le larron, les billets s’échangent, je les entends me vendre dans le brouillard, d’où je suis, désormais, je me moque de l’être et de l’avoir, mes jambes me portent à peine, sans... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:28 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
16 avril 2007

Efface-moi...

Efface-moi ce sourire à prêter, dilué dans l’écume de la vie, ce sel où traîne un grain de folie et face à l’amer, des bancs à louer. Efface-moi ce cœur barbouillé, détalé ce petit animal à sang chaud, sentiment tordu, comme un sursaut et face aux courants, il ne reste qu’à aimer. Efface-moi ce mot mal éveillé, diminué par l’absence admise, phrase étrange des nuits compromises et face à l’envie se mettre à rêver. Efface-moi ce regard souligné, dissipé par l’aurore presque nue, l’ombre révèle où je m’insinue et... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:29 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

 

sign

...