...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

29 novembre 2005

Revenante...

Je sais que tu joues à l'avenantecelle qui hante mes nuits,tu deviens cette demeure évidentecelle qui m'alanguit.Les cliquetis des chaînes revenantessonnent mon coeur aboli,tu es comme une belle incessantetelle l'absence qui pâlie.Les draps froissés de cette dilettante qui frôlent ma frénésie,tu penches au dessus des flammes brûlantes.Je sens ce parfum de l'indécentela méprise s'enfuittu tombes au delà, chair intrigante.Je passe mon temps à guetter la grisantecelle qui me transie,tu reviens me prendre petite... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:16 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

14 novembre 2005

Chacun cherche ...

Te souviens-tu de moi, ce jour là,je t'avais ramené Pacha,tu l'avais pris dans tes bras, et je m'étais penché vers toi.Cet après midi dans la pénombre,un thé fumant dans nos ombres,tu m'avais : "j'aime vos mains",je suis resté interdit, si loin.Nos yeux se fuyaient un peu,tantôt l'un puis comme un jeucherchant à s'apercevoir,tu semblais sortie de ce miroir.Tu me racontais ton village lointain,ces heures ont défilé comme rien,je voulais être cet instant figémais le temps ne s'arrête jamais.Je revois tes gestes doux et... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:08 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
11 novembre 2005

Demain ...

Demain, ce n'est pas un autre jour,demain, c'est juste un compte à rebours.Un ciel à ouvrir, une pomme de discorde,demain, cet instant que tu m'accordes.Demain, une fosse à lumières éteintes,un calcul sans fin pour l'étreinte,briquet à la main je te cherche encore,demain, quand les minutes me dévorent.Demain, l'illusion que je veux croire,un oiseau sombre qui fuit mon miroir,demain, la peur prend souvent son visage,je vois défiler dans tes yeux, le paysage.Demain, une margelle dans mon enfer,cet enfer moment ou j'oublie hier,demain,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 15:50 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
03 novembre 2005

La part belle ...

Quand tu m'aperçois passantdans ton ciel aux heures filantes,quand tu me vois comme un aimantlaissant faire la passion naissante.Tu es ma part belle,celle qui me fait voler encore,tu es ma part belle,moi qui n'aimais que le mauvais sort.Quand tu vois en moi l'étincelledans ta vie éteinte sous la braise,que tu m'écris que je suis ton essentiel,je danse devant toi et m'apaise.Tu es ma part belle,celle qui me fait voler encore,tu es ma part belle,moi qui n'aimais que le mauvais sort.Quand tu mets tous ces mots attachés sur ma... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:59 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
27 octobre 2005

Un coeur d'aubépine...

Signe particulier, un coeur d'aubépinedont on ne sait à qui elle le destine.Dans le silence où elle s'obstine,elle demeure à jamais divine.Dans sa démarche, elle reste félineet sa beauté qu'illumineun rire sur son visage, lutine,elle joue encore et taquine.Elle ouvre sa bouche, dit "imagine",et tu vis pour cette héroïne,tes souvenirs qu'elle paraffine,il est des tristesses qu'elle assassine.Si son aura te fascinelaisse toi emporter par l'arlequine,de ta peine qu'elle laminepar l'amour qu'elle dissémine. ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 octobre 2005

Mon irrésolue ...

Mon irrésolue, ma fée aux vents étranges,apportée par une ligne de fuite,ma sublime aux yeux d'archange,tu es ma chapelle interdite.Mon irrésolue...Mon mal d'aimer, ma Venise outrancière,mon sel, ma vie, mon ébauche de sable,ce grain qui file sous mes doigts de pierre,tu es mon esquive, ma dernière enclave.Mon irrésolue...Feuille tombée de mon automne naissant,je cours aprés ton ombre qui s'allonge,un manteau d'if sur le dos, couvre songe,tu es l'attrapeuse d'évanescent.Mon irrésolue...Délits et riviéres ont cru à ce mystère,je suis... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:42 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

08 octobre 2005

Le plus beau ...

De Gainsbourg revenu de Londres,des initiales gravées dans ses mots,des heures passées à se morfondre,à ignorer tous ces bars d'eaux. Le plus beau des laids sait,mais s'en soucie peu,le plus beau délaissémais s'en soucie peu. De Cyrano prêtant ses lettressous des balcons où il n'ira pas,juste la voir à sa fenêtrerepartant en silence sans voix. Le plus beau des laids saitmais s'en soucie peu,le plus beau délaissé,mais s'en soucie peu.De Simon retrouver l'Atalante,il a entrevu la beauté du diable,témoin de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 septembre 2005

Balbutiements ...

Je balbutie des mots qui tanguent à tes lévres,cette envie de rouler l'accent dans ta fiévre,d'y glisser ce verbe humide et tendre,me perdre dans ce sillon à t'attendre.Je balbutie des mots qui prennent leurs sensdans cette lutte où je suis sans défenses,je reviens sur ce lieu du crime,là où vont toutes mes lettres anonymes.Je balbutie des mots qui tremblent en moi,troublés par ce silence qui ne se rend pas,te dire la formule venue, comme jetée,et puis, tu es alors, à ma portée...
Posté par modimo à 21:23 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
03 septembre 2005

Nuances ...

Aimer tes nuances, comme inespérées,mettre à jour, l'ombre de ces percées,repeindre mes murs blanchispar le temps des affranchis.Il est un songe aux couleurs ocréesqui vient dans ces nuits sans roséetendre une toile au destin sans un crireprendre l'étoile de l'insoumis.Aimer tes nuances, comme morcelées,prendre l'amour pour une jolie traînée,étreindre ces touches sur l'infinipour en faire un bouquet d'envies,il est un temps pour la destinée,ce trait noirci au dos de ma ligne férrée,ton regard met fin à cette nuit,le sombre me parait... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
21 juillet 2005

Princesse aux mille sourires...

Petite, tes dents de nacredonnées à la petite souris,évanouies dans la nuit,j'organise ce simulacre.S'il ne me reste plus qu'un louisil sera pour ton oreiller,toi qui me laissera le coeur en charpie,quand tu vas t'en aller.Je t'ai raconté l'histoire du chien bleu,souviens toi de cette forêt,de cet esprit aux yeux de feu,tu m'écoutais bouche bée.Petite, tu savais déja ,la vérité ailleurs, ce matin,où Mulder ne rentra pas,tu découvrais le chagrin.Tes yeux plus gros que le ventreauront bientôt fait le tour de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:03 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

 

sign

...