...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

03 mars 2006

Rue de Verneuil ...

Rue de Verneuil, j'ai tracé un graff, sur le mur,un coup d'oeil, à toutes les épitaphes, les épures,belles aux bas, aux pieds de toutes ces lettres,celles qui trouent la peau avant de disparaître.Un nuage de fumée s'échappe de mes lèvres,petite en buée, comme un hommage à la fièvre,la poussière qui touche les anges, brûle,elle laisse des traces, plus que des scrupules.Cent deux fois remettre ça, au comptoir,la tête dans les étoiles prendre le quart,une mélodie en bout de table, signée,tout est noir dans cette fin de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

27 février 2006

Blanche ...

  Blanche ne voit de moi que les couleurs,elle qui se vante de n'être que pâleur,sur ses pieds de nacre qu'elle me dévoileje dépose un baiser et je m'emballe.Blanche s'éprend de ces péchés, si flatteurs,elle qui chante des airs éperdus de candeur,de sa bouche s'échappe des mots de scandale,je les porte à mes lèvres, je me régale.Blanche s'enivre dans ce nuage prometteur,elle qui me hante jusque dans ma pesanteur,de ses mains pressantes venues en chorale,je suis happé et tente encore une escale.Blanche ne se prive... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
20 février 2006

Tous tes secrets ...

Tous tes secrets qui tu me murmures,ces oublis glissés le long des murs,cet épiderme que jadis tu embrassais,ces lettres d'A que je n'aurais jamais signé. Tous ces secrets que tu me susurres,ces jambes croisées dans des salles obscures, toutes ces zones indigènes qui tu parcourais,ces cartes postales venues de pays oubliés. Tous ces secrets que tu me capturesreviennent à moi comme tant de blessures. Tous tes secrets que tu me mesures,l'un puis l'autre maudit sous la torture,ces belles âmes déchirées... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:35 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
11 février 2006

Lui dire ...

Lui dire ... Que mon coeur s'affole à la vue d'une fête foraine,qu'il reste en moi plus qu'une nuit américaine,cette chemise bleue que je porte encorea gardé son parfum dans mes rêves et alors... Lui dire ... Que sa méche qui tombe me fait fondre sur place,qu'elle a su prendre en moi ce vide, cet espace,aurélien me raconte encore notre histoire,coeur assourdi par le manque, en retard... Lui dire... Que Beaupré me reproche chaque jour son absence,que Los Angeles ne connaît des anges que la souffrance,mon chat... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:33 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
15 janvier 2006

Mots croisés ...

Tes lèvres guettent ma langue inconnue,cette présence rougie qui se cache,pêle-mêle, les lettres se mettent aux nues,elles tracent l'amor sans relâche.Tes lèvres entrouvertes suspendues,le verbe y trouve sa place en eau,cette saveur à peine dévêtue,me fait rêver d'un eldorado.Tes lèvres carmines en habits de fête,livrent leur secret d'un obscur désir,mots croisés, qu'on échange en quête d'un baiser volé jusqu'au premier soupir... Crédits photos : Runa / Shilpa Texte : Modimo Voilà, ce soir, ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:17 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
10 janvier 2006

Echos de princesse ...

Babils, boucles blondes, échos de princesse,tout reste à faire et c'est bien,elle était une fois, gardienne de la tendresse,petite aimeuse de câlins. Étincelle et belle à retardement,une jeune pousse de ce charme,au coeur des premiers battements,en coin déjà un sourire qui désarme.Matin de mes jours évanescents,je me perds et me trouve sur ton aile,malhabile conteur de tes futurs amants,je me grise à te savoir demoiselle.Curieuse petite fée rêvée, née dans mes bras,voyageuse au centre de mon mystère,mon pluriel, tu es... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:45 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

20 décembre 2005

Belle ...

Belle, tu es mon inavouée,le mystère incarné,l'étoile échappée,le sens retrouvé.Belle, tu es ma masquée,l'ombre du péché,la lune exceptée,la fille des blés.Belle, tu es ma constellée,mon souffle coupé,l'inattendue rêvée,les mots chuchotés.Belle, tu es mon enchantée,le sortilège inventé,les pieds nus dans la cendrée,l'instant célébré.Belle, tu es mon imaginée,ma tendance à s'envoler,mes épaules dévoilées,la plume de mon secret...Crédits photos :  Maja/RobervalTexte : Modimo Petit, petit texte pour finir 2005 et vous... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:16 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
16 décembre 2005

Beaupré ...

Beaupré, mon passager du vent,mon coup de patte au destin,tu reviens à moi chaque matin,ton ombre sentant l'origan.Beaupré, mon ami fois quatre pattes,la lune brille dans tes yeux,tu guettes avec moi la délicate,celle qui vient quand elle peut.Beaupré, mon funambule rêveur,mon prince égaré ici,tu devines en moi la douleur,ton museau a tout compris.Beaupré, mon illustre pendantà la nuit, à l'amour blotti,tu frissonnes en l'attendant,son parfum laissé dans le lit. Beaupré, mon amical en sorte,une griffure laissée sur... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:29 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 décembre 2005

Gentilshommes d'infortune ...

Ils traînent, ils traînent leurs espoirs dans des cabas,ils parlent d'un pays qui ne les voit pas,les gentilshommes d'infortune marchent à pas froissés,la tête baissée, comme des oiseaux ne sachant plus voler.Ils cachent, ils cachent des blessures à démasquer,ils chantent d'une voix qui ne cesse de se voiler,les gentilshommes d'infortune vendent leurs rêves brisés,la mémoire flambée au bûcher de leurs vanités.Ils vivent, ils vivent au-dessus de leurs chagrins,le luxe n'est pas celui des emprunts,les gentilshommes... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:08 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
03 décembre 2005

Autour la vie ...

    Les matins dans la brume,le rêve sous le cache-col,les hommes d'amertumeet puis les feuilles qui s'envolent.Autour la vie, comme un bras perdu...Les chagrins vendussous des capes aux voleurs,les hommes perduset leurs pas sans valeurs.Autour la vie, comme un bras tendu...Les marques sans amour,une lettre à la traîne,les hommes sans retouret leurs paroles s'enchaînent.Autour la vie, comme un bras tendu...Les spleens jamais finisrangés dans des tiroirs pleinsles hommes malappriset leurs oublis de rien.Autour... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

 

sign

...