...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

12 juillet 2006

Dans mes nuits de disgrâce...

A l'approche du coté sombre, tu t'évades,tu passes ces nocturnes en ballades,pèlerine à la recherche d'instants volés,tu chemines dans cette obscurité.A la tombée et en attendant la lune,tu coures les landes cherchant fortune,bergère aux yeux mi-clos pour mieux y voir,tu trempes ta plume dans tout ce noir.A la lumière en fuite, tu sors au dehors,tu puises dans l'ombre, la force qui t'honore,passante au seul souci de son voyage,tu te promène en quête de messages.A l'astre qui s'absente, tu réponds par la vie,tu... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

27 juin 2006

A perte de vue...

Elle aime, elle aime à perte de vue,elle cherche jusqu'à l'effusion,elle somme de toutes addictions,l'offre tient à la pointe étendue. Elle aime, elle aime à perte de vue,elle espère l'état frissonelle savoure jusqu'à l'affront,ce débat couve sur sa peau nue. Elle aime, elle aime à perte de vue,elle attend la confusion,elle se trouble sous le bâillon,des orients, la lune s'est perdue. Elle aime, elle aime à perte de vue,elle confesse des péchés d'unions,elle avoue chaînes et donjons,le mal qu'elle se... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:57 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
22 juin 2006

Pensées sauvages...

Comme un réflexe glissé entre deux pages,la tentation d'un après, le long d'un canal,je me souviens de ce goût de métalqui se livrait à mes lèvres en rage. Comme une lueur sortie de nos carnages,la peur au ventre dans cette dérive verbale,je me retiens à ce parfum de scandalequi s'évaporait de mes outrages. Comme un cri étouffé qu'on encourage,le souffle cherché après une cavale,je penche vers cette envie d'étoilesqui brillaient sans me faire d'hommages. Comme un trait figé en bord de page,le verbe... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:15 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
20 juin 2006

Je pars en songe...

Lento mon solo s'accélère à ta vue,chaque minute nécessaire dévolue,je rejoins ton repaire à la nuit,transis de ta lumière, sans permis.Je pars en songe, en vol éclair...Transfuge de ce pays sans nom,je fais enfin toute cette liaison,échec et manque, je joue gagnant,cette place un peu vide en passant.Je pars en songe, en vol éclair...Le bois doit apprendre à se taire,les bras en proie à ce fait d'hiver,ce rêve rapide à emporter me touche,comme un vieil arbre qui s'effarouche.Je pars en songe, en vol... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:33 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
08 juin 2006

Les fleurs sauvages...

Les fleurs sauvages se laissent surprendre,elles poussent dans chaque interstice,jouant à l'amour sans artifice,même le vent malin se laisse prendre.Les fleurs sauvages parlent d'innocence,elles sauvent plus d'un passant sans le dire,posant aux rêveurs des mots à écrire,belles traces de tant de romances.Les fleurs sauvages signent d'une ombre fragile,elles touchent le couchant de leur grâce,ne tenant plus leur corps en place,chaque mouvement devient une peine utile.Les fleurs sauvages tremblent pour le... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
03 mai 2006

La mariée...

A Angeline... La mariée portait des bas blancs,une guêpière en épines fanées,l'amour lui venait du dedans,ce serpent à sa gorge nouée.La mariée écrivait des romans,ils parlaient de beauté volée,cette brûlure à se glacer le sang,d'une ancienne douleur éventrée.La mariée s'en allait en riant,contre son sein, une rose présumée,la vie ne pardonne qu'au chiendent,à chaque fruit, une vaine travée.La mariée venait en dormantsur le seuil des églises profanées,ramasser ce riz complaisant,pour nourrir la terreur oubliée. ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:10 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

25 avril 2006

Passion première...

Laissons nous tenter par le bien,peu à peau sans rien contrôler,ce début d'emprise nous fera du lien,la langue vient à l'aide des oubliés.Soupirons nous de la cave au grenier,salpêtre et poussières emmêlés,la belle entreprise d'amour en chantier,dernières pierres, premiers baisers.Embrassons nous dans cet horizon de pâleur,le soleil couchant nous touche enfin,il nous dégrise touche à touche l'humeurvers une aurore idéale sans fin.Glissons nous dans cette camisole,sans peine, la folie nous a rejoint, la divine surprise de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:16 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
17 avril 2006

Nuits criminelles...

Les prunelles au bord des larmesse cachent pour se souvenirdes silences devenus vacarmes,la pluie maligne ne fait que mentir. Quand les nuits sont criminelles,qu'elles prennent en otage, les belles,quand la lune vient en retardsaluer les étoiles sans un regard. Le dos se courbe sous la disgrâce,les sens se perdent en route,le joli gâchis sorti de l'impassenous atteint sous les gouttes. Quand les nuits sont criminelles,qu'elles prennent en otage, les belles,quand la lune vient en retardsaluer les étoiles sans... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:55 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
15 avril 2006

Boudoir ...

Du pourpre et de l'or, de cette pièce au bout du corridors'échappent quelques mots qui luisent sous la lune,divan du monde persan, voir l'envers des mondes, l'infortune,sous son chant, sirène aux lèvres purpurines, par-dessus bord.   On y voit quelques missives lascives alanguies sur un sofa,une méridienne attend la venue d'une odalisque et puis aussiun portrait de pécheuse des Maldives, une branche de seringua,nos conversations courent à sa guise tout le long des nuits.   Féline à félin,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:37 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
02 avril 2006

Métamorphose ....

Ta bouche, ta main, ta hanche, tes unitésdésarmantes font de moi cet émerveillé,ta peau, ton ombre, ta façon de marcherémouvante font de moi un rescapé.Ton regard, ton visage, tes gestes de l'amorrenouvelés font de moi un naufragé à bord,ton bras, ton trésor caché, la lueur de ton corpsdans la nuit font de moi celui qui rêve encore.Ta pose, ta perle secrète, ta langue, tes doigtsqui courent sur mon dos font de moi ce roi,ta lune pâle, ta jambe à mon cou, tes appasréunis font de moi celui de l'entrechat.Ton reflet,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:55 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

 

sign

...