...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

30 septembre 2006

Tu me troubles...

Je n'ai plus envie d'y voir clair,c'est décidé, je vois double,tu ne me laisses pas de mystère,le peu de toi, tu me troubles... Je suis perdu et sans repères,tu entres en scène et c'est fou,les mots m'invitent à me taire,je récite ces quelques vers debout. Je tremble à l'idée de t'apercevoir,dans ton sillage quelques oiseaux,j'aurai presque peur du noir,ce vide, si tu oubliais ma peau. Je succombe à ce charme malin,quand tu baisses les yeux,pour mieux me prendre la main,tout... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

29 septembre 2006

Les yeux...

Tu as les yeux qui brillent,et c'est moi qui ai la fièvre,je te bois de la coupe aux lèvres,j'ai le coeur plein d'escarbilles. Tu as les yeux plein de sommeilet c'est toujours moi qui te rêve,dans ces nuits longues sans trêves,je viens à bout toucher l'éveil. Tu as les yeux remplis de merveilles,et c'est moi le démon qui t'observe,encore brûlant quand tu te soulèves,le long de ta peau, rien n'est pareil. Tu as les yeux, pays des étoiles,et c'est... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
25 septembre 2006

Je ne peux...

Je ne peux aller contre toiet ça me blesse,juste te frôler de ma voix,pas de caresses.Je ne peux aller contre ça,plus rien ne cesse,mon amour à ton endroit,douce allégresse.Je ne peux aller contre toi,le temps m'oppresse,il me remplit jusqu'à razd'envies d'ivresses.Je ne peux aller contre ça,mais sans promesses,te donner l'immédiat,mon coeur s'empresse.Je ne peux aller contre toi,ma belle diablesse, pourtant mes rêvent se déploientla nuit me presse.Je ne peux aller contre ça,mais sans sagesse,te retenir dans... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:57 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
24 septembre 2006

Les orties blanches...

Sous le vieil arbre poussent en cercle, les orties blanches,là où ne vient plus grand monde à part le vent,l'automne s'annonce dans le soir au bout du champ,quand le rouge s'échappe à travers toutes ses branches. Sous le vieil arbre poussent en cercle, les orties blanches,là où quelques infidèles devenaient imprudents,la terre n'a pas de rancune pour les amants,les pas s'effacent dans ce décor sans dimanche. Sous le vieil arbre poussent en cercle, les orties blanches,là où l'ombre se fait nue,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 15:18 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
22 septembre 2006

La fille au squale...

La fille au squale a des yeux d'enfant,elle fait une escale au bord du Leman,toujours en cavale et pour longtemps,trace d'astrale dans nos nuits sans vent. Elle maquille son âme brune au rouge,d'une image ou deux où tout bouge,elle est en clin à nous laisser deviner toutsur ses reins, ce poisson à enfoncer des clous. Elle enjambe nos destins de rêves orangespoupée qui dit oui à la vie des êtres anges,elle nous capte du bout de l'anneau,restant sur l'effet de son dernier mot.   ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
14 septembre 2006

A tout bout de champs...

A tout bout de champs, je t'aime,la belle fugitive qui file entre les doigts,ça revient sans cesse ce théorèmeinsoluble à la vie, je pense à toi. A tout bout de champs, je cherche,la belle subversive qui passe en deçà,ça sonne comme une révolte qu'on empêche,cette envie de te tenir dans mes bras. A tout bout de champs, je sème,la belle suggestive des mots sous les draps,ça parle de sens, de stratagèmes,ce désir épineux comme un acacia. A tout bout de champs, je rêve,la belle attentive à mes fleurs... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:49 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

12 septembre 2006

Coïnfidences...

J'égrène un chapelet de jours,certains s'échappent et roulent à l'envie,d'autres me reviennent sous la pluie,perles blanches ou brunes d'amour. Pour l'occasion, j'invente un mot romance,à chacune de nos rencontres, ces coïnfidences. J'étrenne nos morceaux de bravoure,à peine sortis de mes lèvres rougies,ils prennent l'apparence de ce velours,doux et tendres à épater la galerie. Pour l'occasion, j'invente un mot romance,à chacune de nos rencontres, ces coïnfidences. J'enchaîne des mailles... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:39 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
11 septembre 2006

En Romanaissance...

J deux S et puis son pinceau langue sur la toile,caresse les contours à l'envie,ces femmes s'allongent comme raviespar des rêves, elles partent en cavales. J'entre en romanaissance, mes yeux n'en croient pas leurs sens. J deux S et puis fait glisser le long des corps,ce précieux délit que d'autres condamnent,alors initié par ces yeux à l'envers du décor,je découvre d'où viennent les lettres persanes. J'entre en romanaissance,mes yeux n'en croient pas leur sens. J deux et S et... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:32 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
09 septembre 2006

A quand des kiss...

A quand des kiss ??des fleurs éclatées pour la miss,des touches facilesbaisers volubiles. A quand des kiss ??des pleurs évantés qui se trissent,des bouches mobiles,paire de langues agiles. A quand des kiss ??des leurres à se rendre justice,des mélanges de stylessaveurs qui se profilent. A quand des kiss ??des rouges qui bavent en bis,des lèvres en péril,un et puis des mille. Crédit photo : Adam WesoTexte : Modimo
Posté par modimo à 19:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
02 septembre 2006

La fille du géographe...

La fille du géographe n'y connaît rien en carte du tendre,malgré les explorateurs venus de partout lui apprendre,elle décroche de son mur d'anciennes planisphères,quelques souvenirs laissés là par son père.La fille du géographe n'entend rien à la dérive des sentiments,pourtant des mains viennent parfois en glissements,elle entame un livre qui parle de voyages intérieurs,comment au-dedans des gens, poussent des fleurs.La fille du géographe ne comprend rien aux tremblements de coeur,toutes les études faîtes n'ont pas... [Lire la suite]
Posté par modimo à 17:39 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

 

sign

...