...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

08 mai 2006

Frénésies...

Tu danses sur moi, petit feu follet,ondulant ta bannière dorée dans le ventsoleil flambant ses derniers denierspour t'apercevoir un instant. Tu remues sur moi, comme un archette jouant de moi, chaque note en suspend,partition inachevée à recomposer,de silences en soupirs, mouvements. Tu tangues sur moi, bateau flibustier,au service des amours véhéments,à chaque abordage, je suis touchéde tout cotés c'est l'appel de l'océan. Tu danses sur moi jusqu'à m'écumer,un tremblement se fait l'écho brûlantde ce feu qui se... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:34 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

01 mai 2006

A la croisée...

A la croisée, je trouve ton chemin,cette carte du tendre sous la main,si je me perds en route à t'affranchir,je ne laisse à personne ce soupir.A la croisée, j'entame une prière,moi l'infidèle sorti des enfers,je te laisse peu à peu me convertir,entre ciel et terre, te découvrir.A la croisée, je pars en conquêted'une terre inconnue, secrète,à chacun de mes gestes frémirsous le charme pour un empire.A la croisée, je noie mon regarddans cette ombre qui m'accapare,le soleil peut bien s'évanouirmes lèvres tremblent sous le désir... ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:02 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
28 avril 2006

Derriere le paravent...

Derrière le paravent, je t'imagine, ta peau, si tu te décides enfin à m'en faire voir,ce peu que je devine me mène au chaos,belle inconnue, ce rien nous sépare. Derrière le paravent, j'entrevois l'instant,une lune puis l'autre, dans l'envers du miroir,cette ombre m'appelle à des aveux troublants,je m'en vais où mes pensées s'égarent. Derrière le paravent, j'aperçois ce rêve,silhouette aux contours qui me rendent flou,à cours de toi, j'attends que tu m'achèves,tête renversée, sans dessus dessous. Derrière le... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:29 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
26 avril 2006

Cette eau, ton O ...

S'abreuver, se désaltérer,alléger le lutteur de foire, l'assoiffée,petit animal dans ce reflet,se mirer dans cette étendue nacrée. Cette eau, ton O... Se tremper, se mouiller,laisser venir à soi la rosée,chaque goutte au bord  plus de doute, voir venir la troublée. Cette eau, ton O... Boire, se ressourcer,à ce philtre secret des naufragées,fontaine, je te reconnais,luisante sous les galets. Cette eau, ton O... Se plonger, s'immerger,se laisser envahir d'une salée,grain à grain se rouler,en un cri,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 12:38 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
24 avril 2006

Extravagante ...

Elle se moque des rois, des servantes,du sang versé dans leurs tourmentes,un rubis perlant entre ses seins,adieu la gloire, plutôt le venin.Extravagante, l'amour à l'invente...Elle s'anime et dés anime cent fois,se cambre pour mesurer nos émois,les reins pris dans ce corset,mais prière de ne pas toucher.Extravagante, l'amour à l'invente...Elle trempe ses lèvres à des eaux vives,ce brillant où elle se cache, me captive,griffes sorties pour mieux s'effleurer,d'un coup, elle vient me saborder.Extravagante, l'amour à... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
19 avril 2006

Ebénitude ...

Le parti pris de ce déhanchementqui m'atteint là, à briser ma solitude,compromis de géométrique gisant,je m'abandonne en prenant de l'altitude. Ebénitude, une infinie... La sombre attitude m'a vrillé le coeur,moi qui suis perdu dans la multitude,je savais qu'il n'avait pas de couleurce sentiment étrange, comme un prélude. Ebénitude, une infinie... Me faire ombre pour m'unir encore à toi,je me glisse dans ce jour qu'on élude,l'un prenant le meilleur de l'autre en éclat,la bouche se rend devant tant de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:22 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

11 avril 2006

Le long...

Le long, le long de ton corps,tu m'as souvent pris de court,ce duo de nous jusqu'à l'aurore,tu comptes sur moi à rebours.Le long, le long de mon dos,tu marques chacun de mes retours,sur mon état à fleur de peau,tu joues comme du velours.Le long, le long de ce lit,tu froisses mes nuits, mes jours,à chaque page à mon crédit,tu me déchiffres à contre-jour. Le long, le long de nos échanges,tu dénombres chaque contour,que je dissimule c'est étrangepour que tu ne voies pas mon amour... Crédit Photos : André... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 avril 2006

Dune...

S'il suffisait d'une dune, s'y laisser rouler,grain de sable soumis à dessein,peut être pierre de lune, à laisser glisser,aiguisant dans l'ombre cette faim.S'il suffisait d'une dune, se faire emporter,du désert vers la mer et ses enclins,une rose particulière sous le vent d'étés'ouvrant incertaine au premier matin.S'il suffisait d'une dune, à peine l'effleurer,colline précieuse où va la trace des mains,le courant passe jusqu'aux sommets,écoute ce chant revenu du satin.S'il suffisait d'une dune, à la regarder,presque elle,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
05 avril 2006

Désirs ...

Des idées que l'on place prés des sens,en désordre, prêtes à nous raviret ce temps venu de gémiroù elles viennent à bout d'impatience.Désirs...L'essai devient la tentation des transes,le trouble jaillit à s'unirle prodige opère sans faillir, comme un charmant présage qui s'avance.Désirs... Un indice laissé dans la confidencesuffit à nous enhardir,de ce jeu à s'éblouirla grâce nous vient au bout de la danse. Désirs... La lutte inutile au bout de nos errancesquand il suffit de s'épanouir,le souffle vient à nous... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
28 mars 2006

Chaque ...

Chaque parcelle de toi découverte,chaque grain de toi me met au parfum,funambule insolite, je cours à ma perte,tu joues sur la corde sensible, d'une main.Chaque naissance aperçue me laisse ébahi,chaque brèche ouverte dans ce jeu d'étoffes,l'un après l'autre tous mes silences sont conquis,ils tremblent de ne savoir se taire même en off.Chaque leçon retenue sur le bout de tes doigts,chaque brin de toi qui ondule encore,entre deux eaux avoir toujours le coeur qui bat,et d'une peau à l'autre revenir à bord. Chaque... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

 

sign

...