...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

24 octobre 2006

Belle probabilité...

Tu sais bien comme moi,que le choix désarme,tu joues l'embarras, je suis sous le charme.Tu restes ma belle probabilité,contre toute attente, je veux un baiser...Tu te sers de moiencore je m'attarde,tu me laisse sans voix,et ma montre retarde.Tu restes ma belle probabilité,contre toute attente, je veux un baiser...Tu tiens à mon état,mon talent profane,tu aimes ma bonne foiet quand je me damne.Tu restes ma belle probabilité,contre toute attente, je veux un baiser... Tu fais feu de moi,à chaque fin de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:47 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

16 octobre 2006

Tout le tremblement...

Je m'agite sans cesse sous ton influence,je sens que tout me presse dans ce mouvement,chaque tentative tombe alors sous le sens,toi, tu es là contre moi et tout le tremblement. Je m'active en vitesse de faire le plein d'errances,je sauve ma maladresse en snobant le temps,les gestes se font dans mon dos sans carence,toi, tu es mon esprit et tout le tremblement. Je m'anime en main sous le jeu de tes évidences,je ne laisse rien au hasard sauf le choix du moment,les signes du flagrant désir me... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
16 septembre 2006

La fille au mainate...

Ce matin, j'ai quitté la fille au mainate,il répétait sans cesse mon nom,elle croyait que j'aimais les régates,parce qu'elle m'avait croisé sur un pont. Ce matin, passé la Seine, j'ai rejoint mes pénates,retour à bord de mon embarcation,elle voulait que je lui compose une sonate,et comme je ne sais pas dire non. Ce matin, j'ai quitté la fille au mainate,comment lui dire que je ne péchais pas l'espadon,elle chantait à tue tête en préparant des pâtes,je faisais la vigie sur le bord de son... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 septembre 2006

Indécents...

Redis moi, ces mots indécents,quand tu t'amuses à perdre haleine,redis les moi tout en passantsur tes lèvres, cette langue sans gêne. Refais moi le coup à cent pour cent,quand la fièvre monte, la belle aubainece mercure me coule dans le sang,mettant mon coeur à la traîne. Re signe moi tes aveux troublants,quand ta voix se trouble avec la mienned'une main, tu me rejoues gagnant,sur ce lit blanc où tu m'entraînes. Redis moi, ces mots indécentsquand tu veux encore que j'étreignel'amour... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 septembre 2006

De tout et de rien...

De fil en anguille, je me glisse sous toi,l'odeur des filles, c'est ma drogue à moi,la langue du serpent reconnaît sa chance,je siffle cet air pour entrer dans la danse. De prime à tes abords, je donne vie à ta peau, ton envie colore jusqu'au dessous de mes mots,la prise est multiple et me vient de partout,ce courant qui me rend touche à tout. De miroir aux oubliettes, c'est vers toi que je m'égare,tous ces sens à la fête se donnent en fanfare,la parole est offerte quand nos langues le permettent,chaque silence vient... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
08 septembre 2006

Le désir en passant...

Le désir en passant,celui qui ne coure pas les champs,pas plus que les villes,ne nous laisse pas tranquille. Le désir en passant,comme une folie sur le bord coupant,marcher sur ce fil,tout juste sorti de l'asile. Le désir en passant,ce corps qui frissonne en parlant,se sentir un peu fragile,la peau qui se rend utile. Le désir en passant,ce regard devient un bel argument,se toucher du bout des cils,papillon s'envolant fébrile. ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:19 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

07 septembre 2006

Intox...

La belle accroche ses rêves au miens,sa pluie coule le long de mes lèvres,je vis de cette eau sans en connaître la fin,elle vient à bout de ma fièvre. Intox... La belle décroche mes bras des siens,sa sueur longe mon dos en glaive,je prie que sa peau retrouve le chemin,si elle s'éloigne un peu, j'en crève. Intox... La belle approche ses gestes en liens,sa grâce m'éblouit, le coeur en miettes,je lis des livres pour en savoir un brin, mais elle ignore... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:11 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
03 septembre 2006

Je ne figure pas...

Je ne figure passur ces carnets de blondes de Saint Trop,je ne figure pas,entre les lignes des brunes en syncopes.Demis de mes fonctions premières,je ne me soumets qu'à tes tentations,je suis tout à cette radicale ascension,ta prise d'effet sera celle où j'adhère.Je ne figure pas,sur ces carnets de blondes de Saint Trop,je ne figure pas,entre les lignes des brunes en syncopes.Défis à mes pulsions outrancières,je prie, tourné vers de nouveaux horizons,tout à toi, dans mon étendue d'émotions,ta main prend sa... [Lire la suite]
Posté par modimo à 16:44 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
01 septembre 2006

La vie passe au charnel...

J'aime le moment où les courbes s'affolent,pressentiment doux, qui me déboussole.C'est important ce passage à l'actif,l'indécent afflux si communicatif.La vie passe au charnel,même la langue s'emmêle.J'aime que les corps toupies partent en vrille,trouver ce ressort dans ces signes qui vacillent.C'est tellement beau l'aimant qui s'attache,même pour un instant se tendre sans relâche.La vie passe au charnel,même la langue s'en mêle. J'aime le principe de cette odeur de scandale,quand on ne voit plus que nous au... [Lire la suite]
Posté par modimo à 16:51 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
14 juillet 2006

L'étendue...

Tu viens contre moi, en approche,les mains dans le dos,voir si tes proposfont l'effet d'une belle accroche.Mesurer l'étendue de tes dégâts... Tu viens à tous les égards,même sans me le dire,voir ma peau rougir,touchée par ce regard. Mesurer l'étendue de tes dégâts... Tu viens sur moi, en dansant,saisir ta conquêteaux cris de la fête,deviner sous les rubans. Mesurer l'étendue de tes dégâts...Tu viens combler les retards,de tes doigts agiles,me mettre en péril,faire de ce corps, un écart. ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 10:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

 

sign

...