...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

27 novembre 2015

Les apparences ...

        Les apparences sont parfois silencieuses, sans maudire, tu m’en as mis plein la vue, les apparences sont tellement voleuses, sans mentir, que la grâce te soit rendue…       Tout m’accapare dans ce paysage, même ton ombre au bas de mes pages…       Les apparences sont parfois sinueuses, sans suffire, elles se passent de vérité, les apparences sont souvent si curieuses, sans souffrir, pointer le bout de son nez…       Tout m’accapare dans... [Lire la suite]
Posté par modimo à 09:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

30 octobre 2015

Je ne me suis pas remis de tes émotions ...

        Je ne me suis pas remis de tes émotions ma belle. Il n’en était pas pour autant questions Cruelle.       Je ne me doutais pas de tes intentions, séquelles. L’instant d’après approche l’arbre aux passions, mortel.       Je ne donnais pas chair de ces allusions plurielles. Le croque mitaine ne jure que par ton nom Xl.       Je ne me suis pas trompé sur la mission bielle. Le mouvement vient à bout de toutes les  vocations Missel. ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2015

Lettres à part ...

        Lettres à part …   Quand j’aligne ces dérives ces chants de digressions, quand j’organise ces rebellions, que j’aime à perdre la salive …     Quand j’ouvre ces enveloppes ces pièges parfois vides quand je romps avec mon époque le temps de croiser cette page livide…     Quand j’enfonce quelques portes les épaules encore fragiles quand cette rencontre joue la morte l’instant de jouer à l’imbécile…     Quand j’exhausse de pieux souhaits du coin de... [Lire la suite]
28 septembre 2015

In situ ...

 n     In situ, nous avions la chance d’être vus, in situ, nous semions l’outrance, jamais repus, ce pli que nous savions prendre nous a perdu il ne reste que des cendres de ce fruit défendu…       In situ, nous avions l’espace pour cette approche, in situ, nous nous voulions de glace et lui faire les poches, ce cri que nous laissions dernier nous comme une encoche, il ne reste que le silence qui nous sonne tel un reproche…       In situ, nous avions l’emprise à portée... [Lire la suite]
31 juillet 2015

Passe moi le sel ...

        Passe moi le sel, que je me mette à table, je dinerai mieux debout, si tu allais jusqu’à me dire vous, comme dans ses histoires affables, où je me montre cruel …   Passe moi le sel, que je goûte à cette cuisine, je me livrerai mieux en loup , si tu venais sur ce chemin bordé de houx, ces feuilles qui dorent quand je dine à la lueur des néons des motels …   Passe moi le sel, que je te retienne en réunion, je passerai mieux si tu me l’avoues, si tu savais comme se... [Lire la suite]
24 juillet 2015

Quelques bombes ...

        Quelques bombes m’invitent à sortir de ma tombe, elles me tiennent des propos limites, histoire que je succombe …   Quelques belles s’invitent à ma garden déjà un peu partie elles n’ont pas de mérite je ne pouvais me mettre à l’abri …   Quelques beautés m’invitent à trouver un nouveau style elles connaissent ce verbe anthracite, qui coule entre les lèvres  comme un fil …   Quelques bombes s’invitent à mon destin de pluie elles viennent me rendre... [Lire la suite]

20 mars 2014

Il est des lustres ...

                Il est des lustres, qu'on use des abysses, colossales et maousses, passé des interstices, le soleil se glisse, éclabousse ...       Il est des lustres qu’on abuse des abbesses, minuscules et soiffardes, lovées dans des tresses, venant des lueurs blafardes…         Il est des lustres, qu’on organise des outrages débordants des images pieuses, fallacieux amis sous le corsage, le désir fardé comme une menteuse… ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
03 février 2014

Je suis passé outre ...

              Je suis passé outre, bien eau de la, d’ici, je n’y vois que goutte, le rêve est en pluie…   Je suis passé outre, le corps bien empli pas l’ombre d’un doute, la peau sans un pli…   Je suis passé outre, gonflé sous l’étui, plus de fausses routes, à crues, rien ne dévie…   Je suis passé outre, la montée comme un cri, débordant de la soute, à jamais versant d’envies…       Crédits photos :John Jingyjongy / Jerrica purplerose ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
03 janvier 2014

Souffrez Madame ...

            Souffrez Madame que je m’absente, je gratte une allumette, et le manque prend perpette, dans cette danse, c’est vous l’insolente.   Souffrez Madame que j’invente, j’ai des pensées malhonnêtes, inutile de chercher la petite bête, dans ce jeu, c’est vous l’indolente.   Souffrez Madame que je m’accidente, je sors à peine de la tempête, un blessé juste sorti de sa cachette, dans cet endroit, c’est vous l’impudente.   Souffrez Madame que je serpente je prends... [Lire la suite]
10 juin 2013

Le corps du délit ...

          C’est comme une intime conviction qui coure le long de vos reins, c’est bien plus que l’ombre d’un soupçon, une belle évidence à portée de mains…   O dit C, une complainte dans la nuit, la bouche s’ouvre sur un cri.   C’est dans l’air, comme une chanson dont on attend le refrain, ad libitum,  en toutes occasions, incessante litanie qui vous fait du bien …   C’est l’offre soumise sans condition, le serpent caché en son sein, recommencer à pêcher sans... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

 

sign

...