...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

30 juin 2006

Je pars en désinvolte...

Tous mes effets d'affects sont le reflet de moi,ce miroir sans tain ou je me confonds dans la buée,les pieux qui me rappellent encore une dernière fois,ces dix deniers des rois en poche pour l'envolée. Je pars en désinvolte,couvrir le bruit de mes révoltes... Toutes mes prises de becs sont des mots de renégats,cette pièce qui se vide, ma vie s'en va en fumée,les témoins ne se souviennent déjà plus de moi,l'amour à la traîne condamne les jolies mariées.Je pars en désinvolte,couvrir le... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:02 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

18 juin 2006

Je reviens...

Je reviens sur mes pas perdus,les falaises avalées sous la pluie,les chaises qui se vident, à l'agonie,ces rebelles qui se taisent vaincus. Je reviens sur mes jours tordus,les crimes jetés au bal des orties,le chemin qui mène aux attendries.le sort du sorcier qui s'est tu. Je reviens sur ce malentendu,les lettres effacées par l'amnésieles mains qui ne retiennent plus l'envie,la force éteinte des hommes prétendus. Je reviens sur ce monde reclus,les pierres farouches me touchent en amies,le sol... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
28 mai 2006

Pâlir...

Pâlir à se laisser blanchir au soleil,c'est un peu mourir dans tes yeux,pourtant il n'y a que toi qui m'éveille,au matin et me voit fiévreux. Pâlir devant cette porte entrouverte,l'interstice vient se glisser vers moi,dans cette lumière qui déconcerte,je me laisse toucher par cet éclat. Pâlir à se couper du monde des impatients,dans ma chapelle interdite, je prie,ce lent m'attire, faire durer l'instant,faire de ce silence étrange, une mélodie. Pâlir... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
21 mai 2006

L'arbre de l'oubli...

Chaque pas fait vers l'amnésie ne change rien,ces cercles autour de l'arbre de l'oubli non plus,sept pour les femmes pour chacune des vies de liensneuf pour les hommes pour leurs cotes de plus.Je n'oublie rien... Là où le feu ne va pas le coeur des hommes se perd,l'obscurité se sert de nous comme prisonnier,tout le ciel était gris comme privé de lumière,leurs vies s'en allaient dans un nuage de poussière. Je n'oublie rien... Tous ces navires d'amer où la mort était à la proue,ces amulettes qu'ils cachaient au... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
19 mai 2006

Eve

Eve a trouvé un gun,notre amour n'a pas fait long feu,une sorte de parabellum,elle m'a touché en mieux...L'éden avait poussé jusqu'à chez nous,ses fleurs carnivores jusqu'aux genoux,le serpent nous avait entendu venir,ondulant sa queue sous le désir... L'ombre se faisait câline et les matins roux,je ne sentais plus les épines, les cailloux,chaque parcelle d'envie réclamait son du,elle ruisselait de ce fruit défendu... Les mots dits love se roulaient dans la boue,chaque peau a le droit de glisser dans le remous,se la... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
02 mai 2006

Cassandre ...

Tu parles de pays où les enfants n'ont plus de larmes,couverts de poussières, notre silence que rien ne désarmeleur laisse à tous la même couleur de peau,celle du chagrin, l'histoire viendra tard à bout des mots.Cassandre, ils prennent tes mots, pour de la cendre...Tu parles de forêts qui s'évanouissent dans le matin,hommes des brumes, ils n'échappent pas à leur prochain,faire l'amour à la machette, cruels ricochets,l'eau salie nous renvoie le sang des condamnés.Cassandre, ils prennent cette corde pour te pendre...Tu parles de femmes... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

23 avril 2006

Dans ma bouche...

Dans ma bouche, ce goût de sang séché,les carcasses peuvent bien brûler,la lune ne plus revenir de son marché,les chemins ne plus savoir où aller.Les chiens peuvent se laisser museler,le lierre accroché se faire dévisser,la forteresse battue en brèche se renier,l'océan en avoir marre de se faire rouler.Les lettres veulent s'en aller au panier,l'horizon se fatigue à s'embrumer,le sommeil peut bien m'oublier.Les yeux ne savent plus où se poser,les fenêtres se tiennent à carreaux brisés,les chats se décident à... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
01 avril 2006

Sur...

Sur les rayons de cette chambre vide,des amours tordus, du prêt à baiser,il ne reste que du plaisir invalide,des bouches tordues et s'en aller.Ce corps en travers du lit m'obsède,je ne me rappelle plus mon nom,cruelle amnésie quand tu veux de l'aide,plaqué contre toi, je hurlai l'affront.Je veux faire durer cette scènela rejouer un peu moins froid,y trouver autre chose que la peine,les larmes et puis ce dégoût de soi.Rien ne tient plus debout, même l'ennuiil s'est défié de moi sans rancune,j'avais tout fait pour qu'il... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
11 mars 2006

Faiblir ...

Faillir comme on prend le dernier trainsans désir, se pencher par-dessus bord,voir venir à soi, cette envie, petite mort,les voyageurs ne tendent pas tous la main.Faillir comme on tranche dans l'amertume,boucherie sensible des abats de nous,cet étal dont on fait commerce à genoux,l'âme ouverte impudique sur l'enclume.Faillir comme on insulte des mortsjuste pour voir s'ils crient toujoursmême disparus, ventrus de nos angoissess'ils nous reviennent à la vie, encore.Faillir comme on trempe dans cette eau sale, le... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:53 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
25 février 2006

Hémorragie...

Je saigne...Il s'écoule de moi des flots ininterrompus,chaos des mots qui s'échappent de l'étenduet c'est encore, tout ce beau débit des mauxque chantait Trenet en balançant son chapeau.Chaque goutte d'émoi laissée sur le bord de la page,bateau sombré, marée, malhabile naufrage,je coule sous la saignée et donne en partagemais si peu, la beauté du geste, le temps du voyage.Livide, parti, écrire comme jouer à la roulette russe,balle perdue jonglée que je rattrape dans un rictus,une idée dans le chargeur... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:35 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

 

sign

...