...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

18 décembre 2015

Pour de faux ...

 

Filavandrel

 

 

 

Pour de faux, pour de vrai,

jouons à s’empourprer les jours,

nous avons le choix des armes,

voyons où nous mène ce charme,

si nous sortions sans tambour,

battre cette campagne sans après…

 

 

 

Pour de faux, pour de vrai,

à tâtons, avançons à pas de loup,

nous apprendrons en chemin,

cette folie qui nous vient en grain,

passagers, de tes lèvres à mon cou,

Oser se perdre, s’aimer à l’essai…

 

 

 

Pour de faux, pour de vrai,

si nous savions, ce serait dommage,

le plein, le vide qui nous gagne en terrain,

où cela se niche, ce désir qui nous vient,

d’un doigt hésitant, tourner la page,

ce vélin sauvage qui ne nous veut que du bien …

 

 

 

Pour de faux, pour de vrai,

lavons notre linge sans famille,

notre peau qui communie l’instant,

de ce fer, laisser agir le jeu de l’aimant,

de ces rêves qu’ont éparpillent,

là où ils iront, je crois bien que j’irai 

 

 

 

Georg Suturin

 

 

Crédits Photos : Filavandrel / Georges Suturin

Texte : Modimo

 

 

 

 

 

Posté par modimo à 09:09 - Et leurs baisers au loin les suivent - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 

sign

...