...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

04 décembre 2015

L'un ...

 

Anikout 4

 

 

L’un des visages, l’autre désespère,

le peu de nous perd ses repaires,

l’un dévisage, l’autre des valises,

Un écrivain de plus sans chemises …

 

 

 

L’un des passes, l’autre s’égare,

un train nous dépasse et revient sans fard,

l’un désiste, l’autre lui tient la main,

un souffre douleur meurt de fin …

 

 

 

L’un desserre , l’autre déménage,

le sol ne porte pas le poids des nuages,

l’un disperse, l’autre n’invente plus rien,

on est bien avancé à ce jeu sans faim  …

 

 

 

L’un dissident, l’autre devance,

les corps s’habituent à la chance,

l’un découvre, l’autre diffame,

cherchez bien l’ombre de la femme …

 

 

 

L’un discerne,  l’autre des cernes,

le regard perdu, le cœur en berne,

l’un dissimule, l’autre démontre,

le temps file et vient à notre rencontre…

 

 

 

L’un dessine, l’autre décolle,

le goût des cimes qui s’affole,

l’un distrait, l’autre dérange,

un moment pour voir passer les anges ...

 

 

 

 

Belov 7

Crédits photos : Anikout / Belov

Texte : Modimo

 

 

Posté par modimo à 09:09 - C'était un temps déraisonnable - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 

sign

...