...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

17 août 2015

Laisse ...

 

Den Denisov 2

 

 

 

Laisse, c’est lisse, nos tours de vice,

Lasse, ce crime n’a pas de complice,

Laisse, c’est liesse, quand tu t’empresses,

Lasse, cet accident n’attend pas de compresses…

 

 

 

Liasse, c’est leste, ces compartiments fric,

L’os, ce qui reste quand on a quitté la crique,

Liasse, céleste, l’attrapeur de rêves s’enlise,

L’os, ce perdu qui nous ramené par la brise…

 

 

 

 

Laisse, Lice et corps sans adresse,

J’aime tant n’avoir de cesse …

 

 

 

 

Lice, c’est le souffle des combattants sur la piste,

Lace, ces cordes d’indiens dans des yeux tristes,

Lisse, c’est doux comme supplice qu’on enlace,

Lace, s’accorde pour une danse  qui nous dépasse…

 

 

 

Lance, c’est comme un parfum d’Afrique,

Lustre, ce n’est pas nécessaire ce physique,

Lance, c’est tenir le haut du panier sans tendresse,

Lustre, c’est parfois mentir pour une caresse…

 

 

 

 

Yurail 3

 

 

Crédits photos : Den Denisov / Yurail

Texte : Modimo 

Posté par modimo à 09:09 - Tout est affaire de décor - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 

sign

...