...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

24 octobre 2008

Ne me dis à personne...

 


Lasse_11



Ne me dis à personne,

il n’y a rien à raconter,

des épines et pas de couronne,

et ne pas savoir danser…


 

 

Pas de merci, pas de pitié,

que le tranchant de la lame,

le cri qui me rappelle l’acier,

une main qui étouffe la flamme.


 

 

Ne souffre rien que je ne te ferai pas,

pas de plaintes inutiles,

mon pays étrange supporte tant d’états,

mille nuits dans un battement cils.


 

 

Ne me dis à personne,

le corps à la dérive,

les mots qui chavirent,

et la tête qui bourdonne…


 

 

Ne me raconte surtout pas l’utile,

le piège du garde manger,

les pieds en dedans, le corps dans la file

mon envie de pleurer…


 

 

Mon âme est à hue et à Dieu,

tout me remue en dedans,

le corps de ce vieil enfant

et son goût pour le feu…


 

 

Personne ne pourrait le croire,

j’emprunte des peaux sur un cintre,

mon ombre au tableau arrive trop tard,

comme le repentir du peintre…


 

 

Ne me dis à personne,

fais moi grâce de croire en ma pudeur,

qu’importe les braises de mon cœur,

par ici, il ne passe plus personne…


Aaron_Azzer

 

 

Crédits photos : Lasse /  Aaron Azzer.

Texte : Modimo

Posté par modimo à 22:47 - C'était un temps déraisonnable - Commentaires [21] - Permalien [#]

Commentaires

    Il est...

    Il est des histoires impossibles à raconter,
    Si puissantes, si épidermiques…
    Il est des moments suspendus, égarés,
    Si forts, si systémiques,
    Il est des points de suspensions étonnés….
    Si doux, si peu académiques,
    Il est des interrogations exclamées…
    Si pures et catégoriques…

    Instants d’exception à vivre pleinement..

    Après, savoir que cela peut exister
    C’est aussi savoir qu’il faut encore chercher…

    Posté par Catherine, 24 octobre 2008 à 23:39
  • .. .. .. ..

    avalé par la terre...
    écrasé par la pierre...
    épinglé par l’épine...
    cans cette forêt de larmes hurlantes j'éclabousse d'eau douce ce tissu de peau qui se déchire...
    notre ombre essaie parfois de se noyer...
    c'est qu'on oublie souvent que notre nuit sait nager...
    ce couvercle noir, moi je l’aime aussi...
    il est comme un ciel qui gronde...
    cette part d’orage que déprime l’azur...
    ce sont les fleurs qui ont raison de ne pas avoir peur du temps qu’il fait!!!...
    un sourire et des B...

    Posté par ... * * ..., 25 octobre 2008 à 04:03
  • La délation n'a jamais été mon truc.

    Mais là, je prends d'énormes risques...rires...
    Eh Modimo, si "c'était un temps déraisonnable" pourquoi les braises brûlent-elles encore dans ton coeur ?
    Bisous l'homme du Nord.

    Posté par Lidia, 25 octobre 2008 à 08:49
  • Promis.

    Posté par Mû, 25 octobre 2008 à 09:16
  • Promis

    je garderais le secret...Bisous!

    Posté par Prune, 25 octobre 2008 à 09:59
  • chut... je me silence sous la peau d'un autre. Il ne faut absolument pas que je sois ce que je suis.

    Posté par kris, 25 octobre 2008 à 10:50
  • Rires...
    Tu vois, rien à craindre, nous nous tairons toutes.
    Tu es l'incorrigible homme du Nord.

    Posté par Lidia, 25 octobre 2008 à 11:50
  • Ne me dit à personne
    si je suis un secret
    c'est que je me murmure
    à l'oreille des faunes
    à l'heure des farfadets
    quand s'immisce l'azur

    Ne me dit à personne
    pour ma liberté d'être
    cette étrange créature
    pas besoin qu'on me nomme
    je ne veux pas paraître
    sur leur scène d'injures

    Ne me dit à personne
    et ne devine pas
    l'au delà de mes maux
    Je n'vaux pas qu'on t'assomme
    de divines lois
    contre mes oripeaux

    Ne me dit à personne
    car je suis ton secret
    celui que tu murmures
    avant que l'heure ne sonne
    d'éveiller tes attraits
    et de mettre parures

    Posté par luciole, 25 octobre 2008 à 13:32
  • Bonjour

    L'espace d'un instant, je me mue en magicienne...je souffle sur tes braises...Et oh surprise !! une Flamme...Un sourire d'enfant...

    Il suffisait simplement de passer par ici...
    Je repasserai...encore et encore...pour trouver ta lumière...même dans la nuit la plus noire...

    Une passante qui a envie de te raconter à Tous...
    (oui je suis un peu rebelle...sourire)...

    Bisous...

    Posté par Nathalie, 25 octobre 2008 à 18:23
  • Ce secret si précieusement enfoui, je le garderai bien ficelé. humer le silence, comme un doux murmure, pour en garder tous les mystères cachés et inavouables...

    Posté par Angerotica, 26 octobre 2008 à 12:31
  • ....★

    Ho! non pas du tout! moi je voudrais le dire à toi! Les braises sont de merveilleuses traitresses. je t'embrasse.

    Posté par juju, 26 octobre 2008 à 20:53
  • Juste un clin d'oeil en passant.

    Posté par Mû, 27 octobre 2008 à 09:51
  • Nous restons sous le charme de votre blog tellement tout y est beau !
    Felicitations
    D & M

    Posté par Del by Manu.B, 27 octobre 2008 à 10:30
  • s'accrocher à un regard , à une main tendue, à un secret..à des mots.. il n'y a rien à raconter juste à regarder et la flamme reviendra.

    Posté par vero, 27 octobre 2008 à 18:33
  • Chut....

    A fleur de coeur,
    de peaux...
    d'âme..

    Il est rare de rencontrer un poète qui unisse avec autant d'harmonie, de sensibilité, de délicatesse ces "à fleur de...."

    L'artiste dans sa plus complète expression...

    Tu m'as manqué...
    Ta poésie restait en filigramme dans ma mémoire et quelque part je reviens pour savourer le simple bonheur de te lire...

    Parce que le beau ne s'oubli pas...
    Parce que tu es beau de poésie !

    Avec ma tendresse poète,
    Je t'embrasse
    Marie

    Posté par Jezaria, 27 octobre 2008 à 19:57
  • il est des secrets que l'on ne peut partager avec personne... mais tes mots on une vue si limpide sur les profondeurs et douleurs de l'âme merci !!!

    Posté par sophiecalle108, 28 octobre 2008 à 13:04
  • Je suis une vraie saleté : je t'ai tagué.

    Posté par Mû, 28 octobre 2008 à 16:00
  • Très beau blog... je peux le répéter ça ?

    Posté par nicole, 28 octobre 2008 à 17:17
  • Que des mots sont beaux et touchants, quelques strophes époustouflantes. Mes préférées :

    Ne me dis à personne,
    il n’y a rien à raconter,
    des épines et pas de couronne,
    et ne pas savoir danser…

    Ne me dis à personne,
    fais moi grâce de croire en ma pudeur,
    qu’importe les braises de mon cœur,
    par ici, il ne passe plus personne…


    Tu t'approches tellement près de de la sensation de cette couronne d'épines dressées que portent les amoureux trahis...

    Posté par Letenastärë, 29 octobre 2008 à 12:28
  • Catherine : chercher sans relâche, inlassablement, merci...

    * * : oui et puis la peur n'y change rien, bises...

    Lidia : parce que madame, parce que... bisous...

    Mû : rire...merci à toi alors...et non tu n'es pas une saleté, bisous...

    Prune : merci joli fruit...

    Luciole : j'aime les parures...merci, je m'incline dépareillé... bisous...

    Nathalie : bisous à toi la rebelle, fidèle lectrice...

    Angerotica : ahhh l'inavouable frisson, merci.

    Kris : dans ce jeu de trompe l'oeil, de trompe la mort, merci...

    Juju : et on aime les traitresses... bises...


    D et M : merci d'être passés dans mon univers sombre , au plaisir...


    Vero : oui, tu es philosophe et c'est toi qui a raison, je t'embrasse...

    Jezaria : oh, merci, je ne mérite pas tous ces compliments, ravi de ton retour en chantant, bravo à vous deux...

    Sophiecalle :merci à toi, j'évoque mon pénible ressenti des choses, je cherche une grâce que je n'atteindrai jamais...

    Nicole : oui, tu peux y revenir aussi et je passerai te lire, merci...


    Letenastare : merci, je connais cette douleur mais pas l'amertume, merci d'être passée, toi la belle en lettres... bises...

    Posté par Modimo, 01 novembre 2008 à 17:44
  • -Comment taire....impossible Monsieur! sourire...
    Un bel enneigement....comme à ton habitude.

    Je t'embrasse.

    Posté par cor@, 06 novembre 2008 à 00:12

Poster un commentaire







 

sign

...