...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

08 juillet 2008

La somme ...

 


 


 

Mustafa_Kence

 


 


 


 


 


 


 

La somme de nous fait combien ?
le nombre de pépins, de pommes,
sommes nous combien en somme,
quand on additionne des chiffres un.

 

 

Cumul des mandats et tronches d’initiés,
sous toutes ces lignes, qui se cache ?
nos buvards où se disputent les taches
et le nom de l’encrier sous couvert du papier.

 

 

 

Foule défilant l’ordre et la police,
selon vous qui restera sur le carreau,
l’inconnu à qui on fera porter le drapeau
ce temps qui passe sous de meilleurs hospices…

 

 

 

Multitude d’égos sous le soleil de juillet
suivant le troupeau et son humeur de chien,
quelques soucis à régler et se mettre au parfum,
il reste encore un peu de crème à étaler.

 

 

 

Pensée unique pour vestiaire collectif,
sous les cris il n’en restera plus qu’un
l’amour ne monte pas dans les gradins,
il paraît même que l’honneur se porte en pendentif.

 

 

 

 

La somme de nous fait combien ?
le nombre de pépins de pommes,
sommes nous combien en somme,
quand on additionne des chiffres un.

 

 

Sommes nous encore des hommes ?

 

 


Don_presso

Crédits photos : Mustafa Kence / Don Presso
Texte : Modimo

Posté par modimo à 22:28 - Tout est affaire de décor - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

    Alors je dis : Résistance ! (contente de te relire)

    Posté par Sissi, 08 juillet 2008 à 23:38
  • .. .. .. ..

    nos mains en coupe dans cette brûme...
    coupent des tranches noires de brouillard...
    parfois à la loterie des âmes...
    s’y trouvent des chercheurs de nulle part...
    des lunes perdues...
    de drôles de soleils...
    l’écho de leurs rayons, un seul même parfois... en vaut des milliards...
    j'ai largué la route sur le chemin du départ...
    les cris de mes oiseaux valent leur caviar...
    au bout du compte à rebours, que restera-t-il entre nos mains en coupe...
    quelques instants papillons, recueillis sur notre chemin d'errance...
    Sommes nous encore des Hommes?...
    je reste naive...
    et je veux croire encore que la communion de certaines âmes permet cela...
    cette présence plus douce, où la lumière se reconstruit dans l’ombre...
    merci pour ces mots... ils me parlent beaucoup...

    Posté par ... * * ..., 09 juillet 2008 à 03:34
  • A tes mots...la révolte....
    Je froisse une feuille tachée d'encre noire et rouge...de mensonges en mépris...la somme est conséquente, lourde...qui laisse un parfum âcre et écoeurant...
    Sommes nous encore des hommes ? seulement sur la forme....

    Posté par cor@, 09 juillet 2008 à 08:43
  • "Sommes nous encore des hommes ?"

    Peut être des bêtes de somme...

    Posté par Lidia, 09 juillet 2008 à 10:41
  • Bonjour

    Oui je le pense !!!...il y en a encore quelques uns...des vrais...des bons...des riches au sens noble du terme...Ce sont ceux-là qui nourrissent nos espoirs d'un monde meilleur...qui feront renaître les mots symboles d'unité...que nous connaissons tous...mais qui peu à peu disparaissent de notre mode de vie...voire de notre langage...
    Mais quoiqu'il en soit y croire et espérer toujours...Oui Toujours !!!

    Bisous...

    Posté par Nathalie, 09 juillet 2008 à 11:24
  • Poètes, vos papiers!

    "Y'en a pas un sur cent, et pourtant ils existent,
    les Anarchistes..."Quoi? J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas?...
    ..."Ils ont le cœur devant et leurs rêves au mitan, et l'âme toute rongée par des foutues idées..."
    C'est trop loin mai 68, vous comprenez ça fait plus recette, on est déjà en juillet !... Le mois des vacances, de l'enterrement des 35 heures etc... et des "O fils du ciel, Si tu achètes bien les AirBus à mon copain, j'inviterai pas le Dalaï Lama dans mon petit Potala sur les Champs..." Et encore, et encore...
    Pardon Modimo, ce n'est pas une tribune politique ici. Mais par moments c'est juste trop.
    Pis d'abord, c'est toi qui as commencé...
    Bises

    Posté par Belle, 09 juillet 2008 à 14:53
  • Je vois que Modimo a repris du service, les mots son forts, le temps ne les a pas délités.

    Posté par Maître Décadent, 11 juillet 2008 à 15:35
  • Bonsoir
    j'aime beaucoup cette magie des mots
    je pense que mon compère Alex aimera beaucoup aussi, je vais m'empresser de lui faire découvrir votre univers
    Bien à vous

    Posté par Indo, 11 juillet 2008 à 18:47
  • Ca fait du bien de lire un texte de ce genre.
    Poème engagé.
    Bravo.

    Posté par Monsieur Louis, 12 juillet 2008 à 11:12
  • Sissi : merci, oui... résistance !!!

    * * : merci de venir mettre les tiens ici...

    Cor@ : une forme, informe... je t'embrasse.

    Lidia : oui, la strophe manquante...

    Nathalie :merci de tes mots d'espérance... bises.

    Belle : y a en effet du Léo dans cette révolte, le talent en moins... Bises.


    Maitre décadent : je ne suis pas au mieux de ma forme, merci à vous d'être passé.


    Indo : toujours ravi de partager mes émotions, au plaisir...

    Monsieur Louis : oui... merci d'être venu .

    Posté par modimo, 12 juillet 2008 à 22:38
  • Pourvue que la somme ne divise pas
    et que le négatif ne multiplie rien.
    Restons simples et entiers,
    le bonheur n'a jamais eu de virgules...

    Posté par Lhassa, 13 juillet 2008 à 01:06
  • Lhassa : le bonheur sans virgule ... magnifique...

    Posté par modimo, 13 juillet 2008 à 21:31

Poster un commentaire







 

sign

...