...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

01 mars 2008

Nos ombres...

 



Attila_Canata






Quand nos ombres chinoisent,
à se tortiller dans la fin du jour,
nos bouches n’arrivent pas en bout de phrase,
quand elles apprennent à faire l’amour…

 

 

 

 

 

Quand nos ombres s’échinent
à vouloir sortir de l’ombre,
nos corps prennent le mal à la racine,
quand je choisis d’être le sombre….

 

 

 

 

 

Quand nos ombres viennent à s’épauler,
dans ce bal incertain des amants,
nos peaux oublient de se nommer,
quand nous devenons imprudents…

 

 

 

 

 

Quand nos ombres s’évertuent
à s’unir à la nuit qui vient,
nos yeux incrédules s’exténuent
quand nous nous lâchons la main…

 

 

 

 

 

 

Quand nos ombres s’éternisent
à ne plus croire en l’heure d’hiver,
nos habits n’en font qu’à leur guise,
quand nous voulons être nus dans la lumière…



1e_032k

Crédits photos : Attila Canata / Modimo

Texte : Modimo


Posté par modimo à 22:53 - Dans les bras semblables des filles - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    Quand le matin arrive se dire que...bientôt reviendra l'ombre pour se mettre à l'abri , y vivre les possibles....L'ombre où l'on ne voit que l'autre, où les sens s'exacerbent .....

    Bises dans l'ombre....

    Posté par Christine, 02 mars 2008 à 08:34
  • Les battements de draps racontent toujours une histoire d'ombres entortillées par amour ou désirs... ou d'amours et de désirs emmêlés...
    silence, on trouble...
    merci.

    Posté par laparticule, 02 mars 2008 à 11:45
  • .. au bal ..

    des maudits...
    danse à la nuit...
    papillon à la flamme...
    amant à la peau...
    coeur du rêveur...
    quand les ombres deviennent fleur de verre qui étoile le ciel...
    ses arêtes déflorent sa nuit...
    la laissent béante...
    l'aube coule... chaude et nue...
    elle enflamme la chair du temps...
    des B...

    Posté par ... * * ..., 02 mars 2008 à 15:28
  • Une belle danse imprudente où les ombres se confondent...où la peau n'a plus de frontière.
    Je t'embrasse.

    Posté par cor@, 03 mars 2008 à 05:54
  • Révélation...

    Vous êtes l'un de mes " ouvreurs de fenêtre " préférés...

    Posté par Laurent Morancé, 03 mars 2008 à 18:33
  • Ombres qui nous collent à la peau
    Qui nous suivent sans un mot
    Elle sont là avec leur long manteau
    Nous épouser comme il le faut

    Ombres...donne -moi ...tes jours !

    Ombres qui nous entraînent
    Qui nous poussent sans être
    Elles nous caressent et nous emmènent
    Sur le chemin de nos ancêtres

    Ombres ...donne-moi ...tes nuits!


    Bises d'Elle ....qui aiment tes mots

    Posté par Elle, 04 mars 2008 à 08:05
  • A l'ombre des mots

    Bonjour Modimo,

    Devant de si jolis mots, je reste à l'ombre des miens pour vous dire :

    Depuis que j’ai des pensées sombres,
    la lumière qui est en moi
    est restée à l’ombre de moi-même.

    Merci encore de votre visite en vous souhaitant une douce après-midi, amicalement, Marie.
    © La Poétaniste

    Posté par La Poétaniste, 05 mars 2008 à 14:31
  • que beau portrait dans l'ombre des silences et dans la lumière des mots qui hésitent

    Posté par lasiate, 05 mars 2008 à 16:46
  • Jamais.
    Toujours.
    Partir.
    Revenir.
    Tout est pareil.
    Tout est différent.
    Comme l'Amour.

    Bises Modimo

    Posté par vertfluo, 06 mars 2008 à 14:19
  • Jeux d'ombres...sans ombrage

    Posté par Syl69, 07 mars 2008 à 18:46
  • Parfois, lorsque marche, je ne prend pas garde à l'insouciance de mes pas. Dans le plaisir du chemin, je perds mon ombre à la lumière... et la retrouve dans la nuit.
    J'y suis attachée !

    Posté par Lhassa, 08 mars 2008 à 10:42
  • toujours vos mots

    du premier clic du matin au dernier clic du soir. j'attends toujours avec une impatience fébrile, vos dernier mots. Ceux qui me collent si fort à la peau
    merci modimo

    Posté par mélilélo, 08 mars 2008 à 17:18
  • Christine : les affaires d'ombres nous concernent tous... bises...

    Particule : il faut toujours faire place au trouble...

    * * : mots brulants pour pas cadencés...tango sensuel... merci.

    Cor@: pour des peaux sans frontières, j'aime cette image, merci, je t'embrasse...

    Laurent Morançé : merci à vous de venir ... votre blog est d'une élégance rare...



    Elle : merci à toi, toi l'inlassable conteuse de mots... bises...

    Poétaniste : merci d'être venue jusqu'ici...


    Lasiate : oui, douces hésitations, merci ...

    vertfluo : oui et rien ne cesse vraiment... bises...

    Syl69 : sans se cacher du désir...merci...

    Lhassa : oui, parfois elle me dépasse et finir par revenir en fugueuse repentie... merci...

    Mélimélo : merci, je me fais rare, mais je reviens ... merci de venir me lire et donner sens à ces mots...

    Posté par modimo, 08 mars 2008 à 19:28

Poster un commentaire







 

sign

...