...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

23 février 2008

Je ne suis qu'une ligne ...

 


 

Adrian_19

 


 


 


 


 

Je ne suis qu’une ligne
aux reins brisés d’avoir courbé l’échine,
tant de batailles à livrer dans cette vitrine,
le paraitre et l’indigne…

 

 

 

Je ne suis qu’une ligne,
à effacer, le temps s’attaque même au bitume,
certains soirs, je suis prêt à m’égarer dans la brume,
peut être y trouver, un signe…

 

 

 

 

 

Je ne suis qu’une ligne
déferrée, cheval libre de battre la campagne,
partant à l’assaut de ces moulins d’Espagne
quand ma folie trépigne…

 

 

 

 

Je ne suis qu’une ligne
filet de salive entre ma bouche et ta contrée,
suave au point de n’être plus qu’une trainée,
m’en remettre à ton insigne…

 

 

 

 

 

Je ne suis qu’une ligne
décroisée, un ancien x redevenu singulier,
le mystère trace son chemin sans sourciller,
la vie m’égratigne…

 

 

 

Je ne suis qu’une ligne
à sniffer, de la poudre de manque en sachet,
le temps de rien, juste essayer de me protéger,
mettre mon cœur à la consigne…


 

 

 

 

 

 

Stanislaw_Gliwiczek

 

 

 

 

Crédits photos : Adrian /  Stanislaw Gliwiczek
Texte : Modimo

Posté par modimo à 16:57 - Leur chant triste entrait dans mon être - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    Un bijou, une splendeur.....Comme d'habitude je trouve pas les mots.....Bises en douce ....

    Posté par Christine, 23 février 2008 à 19:30
  • Ta ligne aux courbes sinueuses donne envie de la suivre...même si la main qui la guide trace des contours douloureux et imparfaits.
    Truffée d'embuches, elle sonne comme un adieu...comme la fin d'une bataille...épuisée d'être courbée...
    Je t'embrasse.

    Posté par cor@, 23 février 2008 à 22:21
  • ... .. ... .. ...

    de cette encre il se sert...
    comme d'une arme pour couper le fil de l'eau qui le noie...
    tissu de peau qu'on ne peut déchirer...
    alors réécrire sans cesse...
    parchemin de vie!!!...

    Posté par ... * * ..., 24 février 2008 à 02:43
  • La ligne de mes lignes.
    Une ligne de ma main...

    Posté par laparticule, 24 février 2008 à 08:02
  • avec des courbes quand même... bon d'accord je sais la porte....

    Posté par vero, 24 février 2008 à 09:51
  • ce n'est pas du tout le genre de blog que j'aime habituellement mais là, il faut le dire, j'aime.

    Posté par lili l'amazone, 25 février 2008 à 00:42
  • ___ Z ___

    Il y a des lignes droites, d'autres brisées mais l'important est lorsque ta ligne croise les siennes... courbes et sensuelles, pour celles-là, tu serais prêt à t'aligner...

    Bises et douce nuit modimo.

    Posté par Laudith, 26 février 2008 à 19:30
  • "Je ne suis qu’une ligne
    à sniffer, de la poudre de manque en sachet,
    le temps de rien, juste essayer de me protéger,
    mettre mon cœur à la consigne…"

    Et moi je ne suis qu'une héro de mélo...
    C'est le titre d'une de mes photos,en ayant une pensée à Marylou de Serge.

    Des Bisous...

    Posté par CélineM, 27 février 2008 à 07:18
  • Il y a de l'écho pas loin . Bises l'ami ...

    Posté par luciole, 27 février 2008 à 10:12
  • En ligne de mire...
    L'infiniment être ou ne pas être...

    Maux pour mots, quand le Mot dit Maux... ce sont les émotions à bout portant... Sniper du coeur voulant désarmé le vide et qui suit la diagonale du fou.. Ses grains de mots en guise de balles...

    Le poète est un fou..
    Mais un Fou conscient de sa ligne de vie..
    Un Fou de poésie quand dans ce Monde le néant est la vraie folie...

    Tout en douleur ce poème...
    Une folle douleur qui trace une ligne d'espoir

    T'embrasse
    Marie

    Posté par Jezaria, 27 février 2008 à 13:14
  • hello modimo

    Toujours aussi bon ton blog...bisous..

    Posté par eve, 28 février 2008 à 11:52
  • Je m'aligne

    Je m'aligne à la lignée de lecteurs admiratifs qui suivent cette ligne du bout du doigt.
    Le rêve brisé sur l'horizon des lignes décroisées qui se vivent en parallèle offrent une marge où nos mots qui longent les lignes d'écriture .
    Et quelle écriture...

    Posté par Lhassa, 29 février 2008 à 16:41
  • Christine : merci, tu es adorable, tu me connais, je cherches les mots justes et inlassablement je cherche... bises...

    Cor@ : sinueuse comme Modimo, une ligne à parfaire... je t'embrasse...

    * * : oui réécrire, je ne cesse maladroitement de tracer encore et encore...merci.


    Particule : une ligne brisée ...j'aime tes mots...

    Véro : des courbes ...bien sur !!!

    Lili : raison de plus de te remercier d'être passée et d'avoir laissé un commentaire...

    Laudith : le Z de zorglub... je m'aligne sur les courbes de talent... je t'embrasse...

    Céline : toi, tu es...de l'héroine en injection... chouette l'hommage à Mister G ... bisous à toi...

    Luciole : je vais venir faire des ronds dans l'eau du coté de chez toi... bises...

    Jezaria : folie douce, folie mortelle, elle se signe en me voyant et je trace encore ses contours, merci à toi qui danse sur cette ligne avant autant de talent...

    Eve : merci à toi et au plaisir...bisous...

    Lhassa : merci de ce partage, je rajoute ton lien pour que les âmes sensibles puissent te lire...

    Posté par modimo, 01 mars 2008 à 22:28
  • je t'adore...

    Posté par CélineM, 05 mars 2008 à 20:08

Poster un commentaire







 

sign

...