...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

31 janvier 2008

Gravitude ...

  J’aimerai bien prendre un peu d’altitude,me moquer de mes travers, mes infortunes,quand je ne manque pas d’air malgré mes lacunes,je peux dire que j’ai souffert d’inquiétudes…       Abandonner cette gravitude,ce mot inventé sur des certitudes…       J’aimerai que sèche l’encre de mes habitudes,fermer la demeure  jusqu’à la déchirure,faire feu de tout cœur et crier à l’imposture,la lame libre de briller sous la lune… ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:11 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2008

A tes amours...

        Je lève mon verre,je ne sais plus combien j’ai de doigts,par quel divin mystère,ma belle, j’en suis arrivé là…       A tes amours…       Nous sommes tous un peu frères,enfin c’est ce que je crois,de toutes les manièresmorts dans ce combat…     A tes amours…       Je touche l’imaginairedu bout de mes yeux sans éclats,sous mes airs de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:44 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2008

Notre infinitif du présent...

          A bout d’arguments, tu me dis que tu me kiffes,j’aimerai tant te croire,et me trouver si beau dans ton miroir,mon reflet me laisse souvent sans adjectif…       Notre infinitif du présent…Donner…       La belle histoire où je me trouve plus mort que vif,tu me laisses si bien entrevoirton penchant pour mon être sans avoir,que je me prends à tes gestes, en captif…     ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:39 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
10 janvier 2008

Juste ciel...

      Juste ciel, tirons un trait sur l'essentiel,des livres, une image de toi, naufragée volontaire,je fais des signes sur ce toit, ce belvédère,l'empreinte de ce jour semble éternelle...       Ecoute ce vent comme un appel,ton oeil, ma lune aux mystèresse tient à portée de notre amour accidentel,nos corps se livrent aux incendiaires...       Le jour se montre parfois si cruel,le temps file comme un gangster,il emmène... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:22 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
05 janvier 2008

Dangereux...

                Dangereux, s’il n’y avait pas de fumée sans feu,souffle un peu sur ces braises,pour voir si la belle hypothèseprend flamme devant des mots fiévreux…         Dangereux, si la mort ne me prenait pas au sérieux,pas assez de doigts pour compter jusqu’à treize,une douleur tout au plus, pas de malaise,si ce serpent n’était pas venimeux…       ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 16:45 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
02 janvier 2008

Notre amour...

Notre amour à la découpe, se lit à travers nos ébats,drôles de zèbres, nous jouons entre blanc et noir,le coeur à l'horizon se couche sur nos draps,nos nuits sont africaines et le sommeil est rare.Notre amour à la petite semaine, à bout de bras,comme des arbres qui tentent un départ,le coeur un peu rayé qui revient sur ses pas,nos yeux sont magiciens et s'inventent des histoires.Notre amour en sursis qui échappe à tous les droits,nos travers, jolis crimes, pour nous les anciens bagnards,à claire-voie, nous nous retrouvons et... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

 

sign

...