...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

27 novembre 2007

Un goéland habite au sommet de ma tête...


5_1024




 

Un goéland habite au sommet de ma tête
et ma demeure est à tous vents…

 


 

 

Un enfant trop tranquille s’est assis là,
il a rangé ses billes et ses flèches dans le carquois,
son sac d’étoiles est presque vide,
ses mots sont si lents qu’ils s’oxydent…

 


 

Un éléphant, même mille ont pris le goût du silence,
l’ivoire se dissimule sous de belles évidences,
un peu gris, un peu noirs, amis des vertiges illusoires,
ils balancent sur leurs jambes de géants, sans crier gare…

 


 

 

Un clown blanc, sans doute une fille se tient là,
sa bouche est si blanche qu’un baiser n’y survivrait pas,
elle rentre les seins en marchant vers son destin,
l’important n’est pas la rose mais le sable dans sa main…

 


 

 

Un pélican, pécheur d’anguilles étonne les passants,
pour quelques vérités, il avale même l’ombre de nos serpents,
un sourire un peu jaune, il reste insatiable,
les yeux rivés sur les restes de nos fables…

 


 

 

Un goéland habite au sommet de ma tête
et ma demeure est à tous vents…


chartres_4_03_07_059

Crédits photos : Lilbubble / Modimo

Texte : Modimo

Un grand merci à Lilbubble pour l'inspiration et le prêt de sa photo...

http://www.flickr.com/photos/lilbubble

Posté par modimo à 22:13 - Leur chant triste entrait dans mon être - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    wow

    Celui là est trop trop magnifique pour j'ose en faire un écho, wow, je l'adore ! Ton goéland m'a cloué le bec bises !

    Posté par luciole, 28 novembre 2007 à 09:56
  • La Femme, l'Oiseau,le Poète et le Vent...

    1/ Elle regarde... elle se demande...
    Elle interroge? Elle mesure? Elle pense?
    2/ L'oiseau voit tout, lui,
    Œil rond,
    Maquillé par un tout autre crayon.
    3/ Le passeur est sur sa barque de mots,
    Sa cabane est grand ouverte.
    4/ Le vent la caresse et le vent la traverse,
    Il emportera quelques mémoires
    Pour les offrir ensuite à d'autres mondes,
    L'obole de nouvelles images,
    ...Des paniers de parfums.

    Posté par Belle, 28 novembre 2007 à 11:24
  • un vent de liberté, de folie douce......
    différent mais toujours écrit avec tant de talent..
    et bravo à Lilbubble...photo superbe et tons superbes....

    Posté par vero, 29 novembre 2007 à 11:59
  • ..........★

    j'adooore cette photo, on dirait un tableau! et tes mots aussi comme toujours (sic) qui changent aujourd'hui!

    bisous

    Posté par juju.k, 29 novembre 2007 à 15:06
  • ....

    Une manière originale, presque rigolote pour exprimer le désepoir...
    il fallait y penser...
    Biz

    Posté par dream volt, 29 novembre 2007 à 20:55
  • Bonsoir...

    J'aime beaucoup l'image de l'enfant tranquille et son sac d'étoiles presque vide...je comprends pourquoi quelques "grands enfants" sont guetteurs d'étoiles...c'est si beau...

    Bises...

    Posté par Nathalie, 30 novembre 2007 à 20:59
  • Tes vents m'emportent dans ce lieu...là où je verse quelques larmes...de sable...
    Merci pour tant d'émotions...
    Je t'embrasse.

    Posté par Cor@, 01 décembre 2007 à 00:05
  • un goéland a des ailes ...
    envoleur de pensées !

    et s'il se posait sur tes pieds
    que deviendrais tu ?

    Posté par Marie, 01 décembre 2007 à 09:58
  • pssst, dans ton titre tu as mis un t a goéland

    Posté par Marie, 01 décembre 2007 à 09:59
  • Luciole : hé, bé, ça alors... bisous à ma géante muette, mais j'espère que l'effet est momentané...

    Belle : en effet, quelques sens et point de vue cachés...ici ou là... perspicace va... bises...


    Vero : oui c'est une artiste merveilleuse, chanteuse lyrique en plus du reste...

    Juju.k : merci de tes mots toujours bienvenus... bises...

    Dream volt : le désespoir et plus encore...merci... Bises...


    Nathalie : il n'est jamais bien loin cet enfant là, qui dit "chiche " à la vie...bises...

    Cor@ : nos émotions si particulières et pourtant communes... bises...


    Marie : un oiseau à mes pieds, je pense que je me pencherai vers lui, pour entendre ses voyages... merci pour le T... BISES....

    Posté par modimo, 01 décembre 2007 à 18:45

Poster un commentaire







 

sign

...