...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

26 juin 2007

Je m'emporte...

Je m’emporte dans une boîte, un sac en papier, peu importe l’emballage, je regroupe dans cette vie maladroite, le poids que j’ai sur le cœur, en bagage… Je m’emporte dans une maison, de pièces en pièces, peu importe le décor, je déambule en balançant mon corps, à se taper, le long des cloisons… Je m’emporte dans le doute des saisons, vent ancien, folle rumeur du temps, je décompte les secondes en riant, dans ce dédale, à en perdre la raison… Je m’emporte sans précautions, sans la peur des chocs du... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:36 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

22 juin 2007

Banc, banc, banc...

Banc, banc, banc,faire feu de ce temps,jouer les immobiles, même en passant,banc, banc, banc,c'est l'amour à bout portant. Banc, banc, banc,le superflu et l'important,laisser venir à nous les temps troublants,banc, banc, banc,être à bout d'arguments. Banc, banc, banc,la trace de nos vies en pigmentsvivre chaque minute comme un accident,banc, banc, banc,s'attendre pour un temps. Banc, banc, banc,l'âme change de camp,notre silence couvre tout ce boucan,banc, banc, banc,tenter un... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:24 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
18 juin 2007

Faire le malin...ici et ailleurs...

Modimo passe à la question... http://www.impudique.net/spip.php?article571Merci à vous...
Posté par modimo à 22:11 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
17 juin 2007

A portée de main...

A portée de main, sous couvert de l'aventure, se glisser sous l'armure, l'aveu n'est jamais bien loin. A portée de main, pour s'étendre au pire, et tenter de frémir, même quand le cœur ne va pas bien. A portée de main, vouloir cette fleur désir, tenter un autre soupir pour un tout, pour un rien. A portée de main s'en vouloir à la luxure, au piège de sa brûlure, comme une histoire sans faim. A portée de main, sans prendre de gants, quand le langage fout le camp, une manière de te dire, viens...Crédits... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:25 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
16 juin 2007

A voir...

A  voir si le jeu en vaux l'étincelle,le chant des barbares s'est tu,dans cette chapelle inconnue, se perdre à s'avoir, comme un excès de zèle... A voir si le sort aura la vie dure, quelques poupées traînent dans ma mémoire, leur manière de danser dans le noir me rappelle ces anciennes piqûres… A voir si ce murmure vivra d'eau douce, si cette peau se laissera bercer par l'écho, cette onde particulière le long de mes mots, fermer les yeux pour retrouver la source... A voir si cette envie saura prendre son... [Lire la suite]
Posté par modimo à 00:59 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
12 juin 2007

Affaire de Leggs...

Je vais au théâtre, je me faufile en coulisses, là où l'histoire sans artifices se met en quatre... Je vais à l'écart voir le bord du précipice, chasser le vertige et ses délices jamais en retard... Affaire de leggs, je me donne même le sol m'appelle d'ici je vois tout ce ciel, affaire de leggs, je me donne... Je vais chercher l'angle, l'oblique et le goût des prémices, me rendre au pays de la malice, en trois points, tracer le triangle... Je vais m'étendre, pour mon bien, me faire... [Lire la suite]
Posté par modimo à 08:12 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2007

Je fais le Paris...

Je fais le Paris des mots, l’inventaire des rues qu’on ignore, le bruit des pas dans le décor, un rappel à l’envie de Hugo. Je fais le Paris de l’amour, des rencontres le long de la Seine, des clés données à la gardienne et l’oiseau au fond de la cour. Je fais le Paris d’un jour de plus, des corps qui se mêlent d’en vivre, des usages de faux dans les livres, et cette mémoire qui ne revient plus. Je fais le Paris de l’absence, le manque de verbe pour tout lui dire,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
03 juin 2007

Le corps enseignant...

Tu me dis tout même l'inavouable,le moindre frisson en passant,le bruit des lèvres chuchotant,tout cela et même les dessous de table. Le corps enseignant,tu m'en apprends de belles,le corps enseignant,tu m'en apprends la belle. Tu me fais l'effet utile d'être agréable,en douce et en frottements,la peau aime tous ces traitements,ta langue à des accents véritables. Le corps enseignant,tu m'en apprends de belles,le corps enseignant,tu m'en apprends la belle. Tu rends... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:41 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
02 juin 2007

Mes nuits electriques...

Mes nuits électriques et mon monde foutrac,je me moque de l'éthique, moi, je viens du cloaque. Mes nuits électriques au sortir du bivouac, je lis des vers cyniques pour mettre mon âme à sac. Mes nuits électriques survivant de la traque, je fais mon roman épique où je joue à coté de la plaque. Mes nuits électriques sans peur du ressac, je vis de mes répliques le cœur au bord des flaques. Crédits photos  : Modimo / AndreasTexte : Modimo
Posté par modimo à 00:05 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

 

sign

...