...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

30 avril 2007

Existe aussi en grande taille...

Ça roule comme un tambour avant le combat,se prend pour l'ombre d'un funambule,comme l'enfant timide qui souffle des bulles,petit soldat fragile impossible à mettre au pas. Existe aussi en grande taille... Ça se prend de vertige pour l'écho d'une voixune fois pour toute échappant à tous calculs,ce rouge parfois qui se fige dans le ridicule.comme la tentation facile d'ouvrir ses bras. Existe aussi en grande taille... Ça s'ouvre à tous vents, fenêtres béantes aux abois,dans le... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:29 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

27 avril 2007

Le temps s'arrête à ton bras...

Voyageuse finalement immobile,ton cœur se joue des instants fragiles, petite funambule d’ici et d’ailleurs, les mers et les océans ont parfois la même couleur. Moi, je sais bien que la vie passe par toi et que le temps indocile s’arrête à ton bras… Gracieuse jusqu’au bout des cils, ton ombre mutine est si agile, cet hommage rendu aux belles endormies laisse songeur, la peau entrevue qui se glisse au bord de ta pudeur. Moi, je sais bien que la vie passe par toi, et que le temps indocile s’arrête à... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2007

En aparté, la vie du dessous...

C’est ici que je mélange à l’envie,que je mets en pièces mon destin,sur ce coin de table d’un coup de main,que je donne un nom à la mélancolie. En apparté, la vie du dessous...  C’est ici que je grave sur ce papier,des visages aimés que je verrai demain,que je masque mon ombre sous le dédain,sur ce plateau où j’ai fini de déjeuner. En apparté, la vie du dessous... C’est ici que je prie pour l’anarchie que je reviens sur les pas des assassins, sur ce morceau de bois, je... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
19 avril 2007

En révérence...

Je ne veux pas savoir d’où te viens ce goût pour l’absence,il me revient une ancienne histoire de corps à corps,quand on s’aimait par-là, à passer par-dessus bord,on se foutait des regards qui volaient notre innocence. En révérence, le bruit des cœurs tombe sous le sens… Les amours suspendus prennent toujours bien plus d’importance, les bras tendus, c’est toujours trop tôt pour les remords, la musique dans la tête, les minutes qui nous dévorent, le temps d’un pas de deux commencé dans la turbulence. En révérence,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 10:26 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
16 avril 2007

Efface-moi...

Efface-moi ce sourire à prêter, dilué dans l’écume de la vie, ce sel où traîne un grain de folie et face à l’amer, des bancs à louer. Efface-moi ce cœur barbouillé, détalé ce petit animal à sang chaud, sentiment tordu, comme un sursaut et face aux courants, il ne reste qu’à aimer. Efface-moi ce mot mal éveillé, diminué par l’absence admise, phrase étrange des nuits compromises et face à l’envie se mettre à rêver. Efface-moi ce regard souligné, dissipé par l’aurore presque nue, l’ombre révèle où je m’insinue et... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:29 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
11 avril 2007

Les déchirés...

Du coin de l’œil, au bord de la page,ils s’évadent en bribes, à pas feutrés,les corps se dés animent sous les outrages,plus que nus, ils sont arrachés. Les déchirés… De la marge qu’ils ont au cœur,ils s’étalent à la vue des mots croisés,petits murmures venus dans la pâleur,le vent les emporte pour les séparer. Les déchirés… De l’envie de se faire une place,ils crèvent sous les regards dépassés,petits instants volés qui s’effacent,le bruit de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
07 avril 2007

Dés que tu as le dos tourné....

Caraco, robe à dos nus en Jersey,un caban à peine fermé, coeur à découvert,la chemise en popeline et ton parfum d'été,ce débardeur en coton côtelé, un brin pervers. Dés que tu as le dos tourné, je te porte aux nues... Pull à manches courtes en cachemire,un pantalon de satin qui révèle tes chevilles,une parka bien inutile dans mes rêves de pire, cette veste en broderie anglaise, mon regard vacille. Dés que tu as le dos tourné, je te porte aux nues... ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2007

Jouons à savoir...

Jouons à savoir qui de nous deux serpente,qui aime l'autre de sang froid ?Qui est l'anaconda ?Étrange langue fourchue qui glisse, mais sur quelle pente ? Jouons à savoir qui de nous deux s'invente,qui s'ingénie le plus ?Qui crée l'envie de mue ?Au coeur de la science, il se trouve l'indécente. Jouons à savoir qui de nous deux s'aimante,qui bat le fer à chaud ?Qui s'approche dans le dos ?Les épaules s'accrochent pour peu qu'on les présente. Jouons à savoir qui de nous deux... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

 

sign

...