...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

25 janvier 2007

Je n'en reviens pas ...



Ozan




Je n'en reviens pas...

De ce pays où poussent les arbres à manques,
de toute cette pudeur qu'on planque,
je traîne encore un peu le long des lacs,
où je laisserai tout, le coeur en vrac.


Je n'en reviens pas...


De cette chance d'avoir croisé sa route,
de cette vie étrange qui passe au doute,
je signe des lettres qui ne partiront plus,
je vais réapprendre ce rôle de l'inaperçu.


Je n'en reviens pas...


D'avoir peur de l'ombre de sa bouche,
des mots qu'elle pourrait dire, en touche,
je soigne une maladie dont je veux pas guérir,
comme un patient imaginaire qui se voit faiblir.


Je n'en reviens pas...


De ne pas pouvoir voir encore plus loin,
d'être si petit au creux de ses mains,
je m'occupe comme je peux, en fantôme
à retrouver des traces d'amour polychrome.


Je n'en reviens pas...




De cet endroit magique ou règne une fée,
dans ce ciel gris, elle laisse une jolie traînée,
j'observe encore chaque nuit, ses passages,
à chaque insomnie, je suis du voyage...



Je n'en reviens pas...


modimo_2

Crédits photos :  Ozan / Modimo
Texte : Modimo

Posté par modimo à 21:21 - Tout est affaire de décor - Commentaires [12] - Permalien [#]

Commentaires

    Emotion, tellement d'émotion, dans chaque instant, dans chaque mot!

    Posté par Belle, 25 janvier 2007 à 23:19
  • Il est tellement beau celui là...que je n'en reviens pas !
    Et je suis sure que tu fais toujours partie de son sillage...
    Des Bises

    Posté par Sugar, 26 janvier 2007 à 07:12
  • Les mots, reçus là, en plein regard, ne peuvent que se dé-composer en émotion profonde. Elle touche.. elle nous touche.. là !
    A vous, fidèlement, dans l'ombre

    Posté par DoroT, 26 janvier 2007 à 10:02
  • Un quatre mains

    N'en reviens jamais

    De ce pays sans age
    On laisse toujours un peu de soi
    Dans chacun de ses voyages
    Et l'on s'en va plus riche d'émois

    N'en reviens jamais

    L'étonnement est une douce candeur
    Les certitudes ressemblent à la mort
    Les mots sont toujours à l'honneur
    Pour le poète jeteur de sort

    N'en reviens jamais

    Chaque peur est un souvenir
    De morsure mais aussi de tendresse
    Guérir n'est pas oublier
    Juste le temps de changer de vitesse

    N'en reviens jamais

    L'avenir est toujours incertain
    Le coeur gros d'un grand amour
    Tromper le visage du chagrin
    Jusq'au lever du prochain jour

    N'en reviens jamais

    De l'alchimie qui vous unissait
    La vie sait ce qu'elle fait
    Un même ciel étoilé au dessus de vos têtes
    Même si vos racines vous entraînent vers d'autres fêtes

    N'en reviens jamais.

    (très heureuse de retrouver ce plaisir de l'écho, bises l'ami)

    Posté par luciole, 26 janvier 2007 à 12:35
  • Luciole

    Merci pour la beauté de tes mots...
    Bises

    Posté par Sugar, 26 janvier 2007 à 19:07
  • Moi non plus, je n'en reviens pas

    Que le temps passe
    Et que jamais tu te lasses
    De cette émotion qui caresse ton coeur
    De ce latent bonheur

    Moi non plus, je n'en reviens pas

    Posté par Elle, 26 janvier 2007 à 21:09
  • et tu n'oublies pas de revenir ! très beaux les mots ce soir

    Posté par Sissi, 26 janvier 2007 à 22:56
  • Belle : de l'émotion et ton mon amour aussi...

    Sugar : merci, si elle est heureuse alors moi aussi... bises...

    DoroT : merci d'en être sortie le temps d'un commentaire, j'aime beaucoup ce que tu fais..

    Luciole : superbe, je suis content de te l'avoir inspiré celui là, il est magnifique... bises l'amie...

    Elle : je ne me lasse pas d'aimer...merci.

    Sissi : oui, merci, même si mes mots se font plus rares et hésitants, je reviens...bises...

    Posté par modimo, 28 janvier 2007 à 18:31
  • Wouaouuuu, encore un cooktail de luciole modimo )
    J'adore!!! sourire.
    Bravo à vous deux.

    Posté par elle_groggy, 30 janvier 2007 à 11:48
  • Elle Groggy : elle est définitevement formid super Luciole... merci, des bises...

    Posté par modimo, 31 janvier 2007 à 19:55
  • on n´en revient pas, de toutes ces rencontres, de ces instants plus que parfaits, de ces *voyages immobiles* au creux de l´Autre, où nul mensonge ne peut trouver place, où il n´existe qu´une clarté aveuglante, celle de savoir que la vérité est... même si... même si, il vient l´après... car l´après ne peut, en aucune manière, éteindre cette lumière.... Je n´en reviens pas de tous les visages de l´amour, de ces nuances subtiles, de ces fulgurances et tendresses... ces brassées de légèreté, les mots, parfois, sont bien limités, comment dire, comment poser en noir et blanc toutes ces couleurs et surtout.... cette luminosité... elle va accompagner chacun de nos pas... je n´en reviens pas.. non plus et jamais.

    Posté par Do, 23 juin 2007 à 20:48
  • Do : texte, tellement sensible pour moi...merci.

    Posté par modimo, 26 juin 2007 à 22:27

Poster un commentaire







 

sign

...