...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

31 mai 2006

Les nuits à la belle étoile

Les nuits à la belle étoileoù le temps passe sous les filantes,j'enlève ce manteau qui me hante,nu devant l'annonce du bal. Les couleurs n'ont plus d'importance,cette obscurité pourtant imparfaiteme sert d'invitation à la fête,mon laisser- passer pour l'arrogance. Tout change dans ce clair-obscur,le désir ne se lasse pas des délices,dans ces mots devenus complices,il se glisse en cherchant la capture. Les nuits à la belle étoileoù je te cherche dans un coin de ciella magie est parfois si cruelle,c'est toi... [Lire la suite]
Posté par modimo à 00:40 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

29 mai 2006

Le petit prince ...

Le petit prince n'est pas venu,son vol de nuit s'est écrasé,je l'avais révé ainsi revêtud'un long manteau à ses pieds. Le petit prince n'est pas venu,ses yeux cachés sous une méchevoyaient pourtant l'inconnu,et ses mots nus qui l'empêchent. Le petit prince n'est pas venu,son étoile n'a pas dévoilé son mystère,son absence m'a pris au dépourvu,c'est ainsi que s'achéve la guerre. Le petit prince n'est pas venu,le bruit de ses pas résonnentdans la forteresse ou j'ai survécuentre deux pierres qui... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:59 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
28 mai 2006

Pâlir...

Pâlir à se laisser blanchir au soleil,c'est un peu mourir dans tes yeux,pourtant il n'y a que toi qui m'éveille,au matin et me voit fiévreux. Pâlir devant cette porte entrouverte,l'interstice vient se glisser vers moi,dans cette lumière qui déconcerte,je me laisse toucher par cet éclat. Pâlir à se couper du monde des impatients,dans ma chapelle interdite, je prie,ce lent m'attire, faire durer l'instant,faire de ce silence étrange, une mélodie. Pâlir... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
27 mai 2006

Un pays proche...

Un pays proche, une dérive légère,à portée de toi, tout me revientles couleurs, le bleu que je préfère,l'odeur des champs dans le matin.Un pays proche, une habile frontière,un mur en gravas, sous mes coups de poings,les mots que je disais naguère,un premier pas vers cet état voisin. Un pays proche, une côte étrangère,le bruit du galop des vagues en chemin,la houle des amours entrouverts,le sable qui file le long de nos mains. Un pays proche, cette autre terre,ces étoiles filantes qui s'abattent en... [Lire la suite]
Posté par modimo à 15:58 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
25 mai 2006

No sex

Le principe est pourtant simple, évident,mettre un bâillon sur ses soupirsjouer sur la maîtrise d'un air distant,une belle entreprise sans amants... No sex, l'amour se joue sous ex,si le corps ne vivait que d'annexe... Ferme ce col, lis moi entre les lignes,tu peux te pencher, je ne vois rien,à ton sillage, pas d'ombre maligne,juste la bouche grise du dédain... No sex, l'amour se joue sous ex,si le corps ne vivait que d'annexe... La peau ne veut plus dire son nom,elle donne la parole aux absents,et se... [Lire la suite]
Posté par modimo à 02:07 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
23 mai 2006

Dans ma rue...

  Dans ma rue, des enfants jouent aux hommes,un chien éprouve la résistance de sa laisse,un réverbère éclaire où le bat nous blesse,les nuits trépassées par le valium.Dans ma rue, des femmes n'attendent plus personne,un sac déchiré se prend à rêver d'envol,la lune brille dans une flaque, elle racole,le vent qui me pousse un peu vers Barcelone.Dans ma rue, les fauteuils s'éventrent en riant,une fleur s'obstine à pousser dans la poussière,un soldat n'en revient pas de cette guerre,le temps s'arrête pour les... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:36 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

22 mai 2006

Contre plongée

Laisse moi encore te voir de haut,d'où vient cette lumière qui te touche,ce rouge éperdu le long de ta bouche,laisse moi voir ce coin de tableau.Contre plongée, je m'attache...Laisse moi surprendre cet angle d'amor,cette vertu à peine perdue sous moi,l'emprise de toi peu à peu me dévore,je tombe sous le sens, bel attentat.Contre plongée, je m'attache...Laisse moi entreprendre ce pan, en glisse,la belle cordée me vient en aide,ma vue se trouble devant le précipice,je tente juste ce vertige qui m'obsède.Contre plongée,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 16:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
21 mai 2006

L'arbre de l'oubli...

Chaque pas fait vers l'amnésie ne change rien,ces cercles autour de l'arbre de l'oubli non plus,sept pour les femmes pour chacune des vies de liensneuf pour les hommes pour leurs cotes de plus.Je n'oublie rien... Là où le feu ne va pas le coeur des hommes se perd,l'obscurité se sert de nous comme prisonnier,tout le ciel était gris comme privé de lumière,leurs vies s'en allaient dans un nuage de poussière. Je n'oublie rien... Tous ces navires d'amer où la mort était à la proue,ces amulettes qu'ils cachaient au... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
20 mai 2006

Inconséquences...

Le frisson te trahit un peu plus que tu ne dis,toute cette happy épiderme qui me ravit,poupée peuplée de rêves innocents,je vois bien que sous le satin, tu mens...Les cris et châtiments ne sont en cause ici,ton souffle qui s'en mêle m'a repris,chic et choc, l'amour nous croque au sang,la plainte que tu retiens, je la sens...Caresses, tu frôles l'excès d'ivresse, ici,seul le sol ne tremble pas encore, surpris,la folie gagne du terrain c'est indécent,et tu me tiens les mains en tombant... Un point ce n'est pas... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
19 mai 2006

Eve

Eve a trouvé un gun,notre amour n'a pas fait long feu,une sorte de parabellum,elle m'a touché en mieux...L'éden avait poussé jusqu'à chez nous,ses fleurs carnivores jusqu'aux genoux,le serpent nous avait entendu venir,ondulant sa queue sous le désir... L'ombre se faisait câline et les matins roux,je ne sentais plus les épines, les cailloux,chaque parcelle d'envie réclamait son du,elle ruisselait de ce fruit défendu... Les mots dits love se roulaient dans la boue,chaque peau a le droit de glisser dans le remous,se la... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

 

sign

...