...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

31 mars 2006

Dommage ...

Dommage, tu ne me laisses pas faire,te lire l'avenir dans les lignes de ta peau,prendre ce pouls à toute vitesse, à défaut,t'empêcher de refermer ce livre ouvert. Dommage, tu ne te joins pas à la fête,à l'abri derrière ce paravent d'orages,mon amour pour toi que rien ne tempêtes'échoue à tes pieds, bel hommage. Dommage, tu ne prends pas corps en moi,mon offre reste soumise à tentations,d'une main je me rappelle à tes doigts,si tu voulais voir mon tendre abandon. Dommage, tu laisses aux autres... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

30 mars 2006

Ma voix ...

Ma voix aux chapitres, ceux qu'ils me restent à écrire,les plats et déliés de ces courbes à éveiller, à sentir,se glisser hors de moi en s'étirant dans la nuit,surpris de ce coucher sur papier en un cri.Ma voix de tête, celle qui passe par là, s'installe,mes idées toutes faîtes et mes humeurs végétales,aller plus loin que ces feuillages persistants,se prendre pour un autre, devenir un chant.Ma voix intérieure, celle qui caresse encore le silence,de peur de ce qu'il fasse place aux offenses,toucher d'un mot toutes ces... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:27 - Commentaires [9] - Permalien [#]
29 mars 2006

L'amour aux milles M...

L'amour aux mille M...Ce voyage intérieur au creux de toi,sans répit, cet écran en grand format,où je te vois défiler pour le meilleur,ces signes sans ailes, avant-coureurs.Ce sucre porté à tes lèvres et sa trace,préliminaire au coin de nos audaces,je m'échappe pour mieux revenirce système multiple nous va à ravir. Ce rose qui se diffuse vient à point,l'amusement de ces mots m'atteint,faire naître des couleurs nouvelles,pour étonner l'arc-en-ciel. Maintenir cet élan providentiel,d'un trait, je me lie à tout... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:14 - Commentaires [6] - Permalien [#]
28 mars 2006

Chaque ...

Chaque parcelle de toi découverte,chaque grain de toi me met au parfum,funambule insolite, je cours à ma perte,tu joues sur la corde sensible, d'une main.Chaque naissance aperçue me laisse ébahi,chaque brèche ouverte dans ce jeu d'étoffes,l'un après l'autre tous mes silences sont conquis,ils tremblent de ne savoir se taire même en off.Chaque leçon retenue sur le bout de tes doigts,chaque brin de toi qui ondule encore,entre deux eaux avoir toujours le coeur qui bat,et d'une peau à l'autre revenir à bord. Chaque... [Lire la suite]
Posté par modimo à 23:19 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
27 mars 2006

Jouons...

Jouons à s'empourprer, à se mettre en joue,passons du lit vide à l'agoniejouons à s'éprendre, à se mettre à genoux,pesons nos mots à l'envie.Jouons à s'étonner, à se perdre en nous,trempons nos lèvres au nectarjouons à se lover, à se rendre plus fous,laissons nous venir sans crier gare.Jouons à s'intriguer, à trouver le goût,misons sur nos échines,jouons à s'enrôler, à tenir debout,voyons où vont les clandestines.Jouons à s'emmeler, à ouvrir le verrou,prenons nos clés à la ceinture,jouons à s'éveiller,... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:12 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
26 mars 2006

Obsession ...

Je ne suis pas revenu d'elle,chaque jour impayé sonne le rappel,du coin de l'oeil, je la veux entiere,et cette peau devient si necessaire.Obsession, que rien ne cesse... Je passe pour un embelli à ces yeux,l'instinct me ramene au délicieux,ébahi dans cette ronde sensuelle,elle se succéde à elle même, si belle.Obsession, que rien ne cesse...Je tourne en rond, comme un fauve sans la cage,des o se tracent de ma bouche en nuages,à sa suite, je me répéte infini,la suggestion me brûle au fond du lit.Obsession, que rien... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:54 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

25 mars 2006

J'ai cru...

J'ai cru crever, me vider de moi-même,il aurait fallu trouver une branche assez solide,surtout du courage et ne pas avoir peur du vide,le printemps arrive, on récolte ce qu'on seme. J'ai cru aimer, me donner à perte, quel problème,il aurait fallu que je m'oublie plus que de coutume,la volonté ne sert à rien quand on goûte l'amertume,le froid me glace encore, cette fièvre est la mienne. J'ai cru rêver, échapper aux cauchemars suprêmes,il aurait fallu plus d'imagination, que je sois moins lâche,la nuit revient sans... [Lire la suite]
Posté par modimo à 13:15 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
13 mars 2006

Je m'absente...

Le coeur à l'envers, je m'absente...
Posté par modimo à 20:10 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
11 mars 2006

Faiblir ...

Faillir comme on prend le dernier trainsans désir, se pencher par-dessus bord,voir venir à soi, cette envie, petite mort,les voyageurs ne tendent pas tous la main.Faillir comme on tranche dans l'amertume,boucherie sensible des abats de nous,cet étal dont on fait commerce à genoux,l'âme ouverte impudique sur l'enclume.Faillir comme on insulte des mortsjuste pour voir s'ils crient toujoursmême disparus, ventrus de nos angoissess'ils nous reviennent à la vie, encore.Faillir comme on trempe dans cette eau sale, le... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:53 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
08 mars 2006

Piéces à conviction ...

Tu me déshabilles du bout du regard,lentement je devine où tu t'égares,je sais, tu veux en venir aux mains, laver l'affront au creux de tes reins.Tu me dénudes, je suis au courant,sans un bruit, tu prends ton temps,avec précaution à pas de louve,c'est bien ma chair que tu éprouves.Tu me dépouilles de mes mots de trop,avidement, un à un le long de mon dos,tu joues à colin-maillard en trichant,sous le bandeau, tes yeux impatients.Tu me détrousses de mon peu de monnaie,celle qui sonne et trébuche à tes pieds,je me déleste... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:16 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

 

sign

...