...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

28 février 2006

Là ou je me couche ...

Là où je me couche, le chagrin pousse,la lumière du matin vient à la rescousse,l'esprit et son sel me blanchisse la peau,déjà debout, je traverse cette mer de mots.Là où je me couche, pas de salut,les aurores viennent quand je ne suis plus,le sucre et le miel me sont étrangers,ma silhouette ne fait que passer.Là où je me couche, entre les draps,le jour se glisse jusqu'à moi,les yeux se ferment sous la lueur,je prie pour que cesse cette clameur.Là où je me couche, la pluie venue,les éclaircies se mettent aux nues,le... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

27 février 2006

Blanche ...

  Blanche ne voit de moi que les couleurs,elle qui se vante de n'être que pâleur,sur ses pieds de nacre qu'elle me dévoileje dépose un baiser et je m'emballe.Blanche s'éprend de ces péchés, si flatteurs,elle qui chante des airs éperdus de candeur,de sa bouche s'échappe des mots de scandale,je les porte à mes lèvres, je me régale.Blanche s'enivre dans ce nuage prometteur,elle qui me hante jusque dans ma pesanteur,de ses mains pressantes venues en chorale,je suis happé et tente encore une escale.Blanche ne se prive... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
25 février 2006

Hémorragie...

Je saigne...Il s'écoule de moi des flots ininterrompus,chaos des mots qui s'échappent de l'étenduet c'est encore, tout ce beau débit des mauxque chantait Trenet en balançant son chapeau.Chaque goutte d'émoi laissée sur le bord de la page,bateau sombré, marée, malhabile naufrage,je coule sous la saignée et donne en partagemais si peu, la beauté du geste, le temps du voyage.Livide, parti, écrire comme jouer à la roulette russe,balle perdue jonglée que je rattrape dans un rictus,une idée dans le chargeur... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:35 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
20 février 2006

Tous tes secrets ...

Tous tes secrets qui tu me murmures,ces oublis glissés le long des murs,cet épiderme que jadis tu embrassais,ces lettres d'A que je n'aurais jamais signé. Tous ces secrets que tu me susurres,ces jambes croisées dans des salles obscures, toutes ces zones indigènes qui tu parcourais,ces cartes postales venues de pays oubliés. Tous ces secrets que tu me capturesreviennent à moi comme tant de blessures. Tous tes secrets que tu me mesures,l'un puis l'autre maudit sous la torture,ces belles âmes déchirées... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:35 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
18 février 2006

Rapiecé...

Des morceaux de moi aux quatre coins,dispersés et quelque part pillésdans cette chambre à coucher,je me retrouve sous tes mains.Syllabes détachées de chacun des cris,sur ce lit, l'ombre de nos ébats,part belle de cette journée sans habits,je morcelle ces heures dans tes bras.Tranché sous la lumière du jour,abonnée distante de mon paradis,lamelles d'envie, perdues alentour,je me brise là, toujours à ta merci.Des bouts évadés dans pénombre,anoblis par cette reine qui divise,tombés de moi, tu les dénombres,dans le décor... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
17 février 2006

Aléas ...

      Aléas de la vie d'émois, paresses, et ces possibles jeux d'ivresse,alinéas signés sous les caresses,plus qu'un constat qui se dresse.Aléas de la mission des sens,consignés à chaque page d'offense,délicats délits d'errance,d'elle à moi, quelle éloquence.Aléas de la mise en tendresse,du bout du doigt, chercher l'adresse,cette mise en plis pour que cessece tracas de soi qu'on laisse.Aléas, des bris de moi, par prudence,mots ôtés de ma bouche pour la danse,émotives attentions que ce... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

16 février 2006

A papillon posé...

A papillon posé s'offrir des lumièresbien avant le début de l'été,sortir de l'eau de toutes ces rivièresle corps de ces moments blessés.La tête fléchie, le corps en arrière,un temps, yeux ouverts à rêver,de cette lune inhospitalière,les mots viennent à m'accoster.A papillon posé s'ouvrir à l'étrangèredes étoiles comme s'il en pleuvait,partir de ce monde, la belle affaire,le manque vous fait dire de repasser.Bulle qui s'évapore des âmes précaires,au contact d'un baiser, s'éclater,disparaître au bout des paupières,un cil... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:54 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
15 février 2006

En chuchotant dans l'église...

En chuchotant dans l'église...des propos troublants ...j'aurai aimé qu'ils me disentd'où venait tout ce sang.En chuchotant dans l'église,des aveux poignantsqu'ils ont pris pour de la traîtriseje n'étais qu'un enfant.En chuchotant dans l'églisedes destins urgentsil aurait fallu que je pactiseavec leurs jeux blessants.En chuchotant dans l'église,des sanglots dedans,j'ai gardé tout ce nous déguiseaux regards des passants... Crédits Photos : Arnaud / DerykTexte : Modimo
Posté par modimo à 20:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
14 février 2006

Bloody Valentine...

Désabuse-moi, des limites à m'affranchir,redis-moi encore dans un soupir,ce carré de moi où tu veux en venir,délesté de ce poids pour mieux partir. My sweet bloody Valentine,c'est moi que tu assassines...Détrompe-moi, là dans ma jungle en folie,balance-moi ce regard de calomnie,cette atteinte à ma vie privée d'ennui,un indien touché de mélancolie. My sweet bloody Valentine,c'est moi que tu assassines... Désespère-moi, dans ce bois comme Poucet,jette-moi ces premières pierres avant l'été,ces bribes du temps qui... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:51 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
11 février 2006

Lui dire ...

Lui dire ... Que mon coeur s'affole à la vue d'une fête foraine,qu'il reste en moi plus qu'une nuit américaine,cette chemise bleue que je porte encorea gardé son parfum dans mes rêves et alors... Lui dire ... Que sa méche qui tombe me fait fondre sur place,qu'elle a su prendre en moi ce vide, cet espace,aurélien me raconte encore notre histoire,coeur assourdi par le manque, en retard... Lui dire... Que Beaupré me reproche chaque jour son absence,que Los Angeles ne connaît des anges que la souffrance,mon chat... [Lire la suite]
Posté par modimo à 18:33 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

 

sign

...