...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

30 juin 2005

Charme trouble ...

Avoir le charme trouble,des images à travers eaux,trempé, mouillé jusqu'aux os,sous cette pluie qui redouble.Quelle belle moiteur,humide, jamais vraiment sec,au fil des heures,je ne suis bien qu'avec.Des amours à la trempe,inondés mais à l'eau,ça m'a plus et je lampe,cette source sur ta peau.Tropicale aventure,la mousson sur moi,te voir sous toutes les coutures,les bras en croix.J'aime à la coule,ce lit de riviéres,pas une mince affaire,je bois, me saoûle.
Posté par modimo à 20:24 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

28 juin 2005

Mes jours écarlates...

   Quand le pourpre me vient,ce sang au bord de mes lévres,la chaleur qui devient fiévre,exister sous tes mains.Quand ce rouge est à boire,je coule sur tes flancs,et me perds indécent,telle est mon arêne ce soir.Un rubis échappé de mes ordinaires,vient à moi dans mes veines,la plus belle des fontaines,à s'en coudre les paupiéres.Un drapeau taché de soleilbat au vent comme une flamme,ces touches devenues ma gamme,ce sont les notes à ton éveil.Je fais encore l'acrobate,sur ce fil posé là haut,drôle d'affaires de peaux,ce sont... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:12 - Commentaires [10] - Permalien [#]
27 juin 2005

Quand j'en aurai fini ....

Quand j'en aurai finiavec les rues à sens uniques,ces routes et ces bas cotés,je serai devenu moins cynique,et j'aimerai enfin l'été.Revenu de mes ombres forestiéresoù je restai tapi,bien à l'abri,j'aimerai enfin les clairiéres.Mes nuits n'auront plus la même odeur,la lune me laissera dormir,je connaîtrai tes chansons par coeur,j'irai jusqu'à désobeir.Mes yeux ne se fermeront plus,le plus beau des laissez-passer,juste mes mots sur le papier,ma seule richesse mise à nu.Mon souffle sera suspendu,à tes lévres si tendres,j'irai alors me... [Lire la suite]
Posté par modimo à 11:58 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
26 juin 2005

L'homme aux chats...

    Quand on a appris à voir à travers noir,que le ciel n'est pas seulement bleu,les ardoises ne sont pas seulement miroirsde l'alcool bue, des étoiles au milieu.Plus que le voyage, c'est le déplacement,moins que la rage, mais déja mieux,la tête en l'air , pas de faux mouvements,oublier l'avantage de se perdre dans les cieux.L'art d'être élégant même sans le couvert,l'indépendance se paie comptant,même pour le plus beau des patients,vivre au dessus de ses sentiments.La peau pour seul bagage embarqué,mes virées nocturnes pour... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
24 juin 2005

Tu peux tout prendre ...

  Tu peux tout prendre,tous mes restes d'enfance,toutes ces vils outrance,tu peux tout prendre,tous mes chagrins perdus,tout cet or mis à nu.Tu peux tout prendre,le reste de mon coeur en guenille,tous mes mots de pacotille,tu peux tout prendre,toutes mes nuits sans toi,où je me prenais pour un roi.Tu peux tout prendre,ces voyages lointains,mes derniers trains,tu peux tout prendre,toutes mes lettres interdites,celles que tu mérites.Tu peux tout prendre,ces envies entre chien et loup,ce qui me fait tenir debout,tu peux tout... [Lire la suite]
Posté par modimo à 21:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
22 juin 2005

Prédation

Ma tête est mise à prix,entre champs d'honneur,et bien malappris,ces mots par coeur.Proie déja éprise,serpent sans sonnettes,des épaules démises,je sens venir la fête.Je viens à contre joue,louvoyer vers toi,à travers ces bambous,ces traces de toi.Ton parfum vient à moi,le vent fait son office,las, je suis aux abois,les lévres au calice.Ma course est inutile,la nuit me sera fatale,ébloui et fragile,je continue ma cavale.
Posté par modimo à 22:06 - Commentaires [11] - Permalien [#]

21 juin 2005

Des armées...

Des armées entiéres de soldats repentisse sont battus pour toi.Moi, qui n'ai pas l'âme guerrière,je suis bien puni, ma fois.Au couteau, à la machette,ce tranchant n'a rien d'honnête,ce corps qui s'apprête,à la baïonnette.Ces combats au corps à corps,mes sales morsures,hantent mes never more,le long de ce mur.Je gage que tu caches des barbelés,ma ligne imaginaire,sortie tout droit de terre,la poitrine, en avant les bléssés.Ma vie fût faite d'éclats,à travers ciel,un dernier attentat,mais juste pour elle.J'entends bien y perdre la... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
20 juin 2005

Veilleur de tes nuits

Je suis le veilleur de tes nuits,les yeux pochés,ne trouvant plus le sommeil.Je suis le gardien de tes nuits,les yeux tirés,plus rien n'est vraiment pareil.Je suis le loveur de tes nuits,les yeux fermés,aveuglé par la lumiére du soleil.Je suis la vigie de tes nuits,les yeux bléssés,étourdi, descendu du ciel.Je suis ce phare dans tes nuits,les yeux mouillés,sorti de mon dernier duel.Je suis le veilleur de tes nuits,les yeux défaits,guettant encore l'étincelle.
Posté par modimo à 18:22 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
19 juin 2005

Mon illusioniste

  J'avance, encore un tour de piste,mes contours ne sont plus aussi nets,ma démarche s'alourdit certes,mais je te vois mon illusionniste.La lumiére me fait mal aux yeuxet la musique joue trop fort,comment faire pour être heureux?J'imagine encore ton corps.Si je m'asseyais un peuet posais mes mots à mes pieds.Est ce cela devenir vieux ?Las de devoir s'oublier.J'avance, encore un tour de piste,mes pas s'enfoncent dans le sablemouvant, émouvant, pitoyable,mais je te vois mon illusionniste...
Posté par modimo à 09:14 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
16 juin 2005

Mieux et vertige...

  S'il est mieux que je dispense,que je m'égrenne,s'il est mieux que je t'offense,que je m'entraîne.S'il est mieux que je défaille,que je m'emmène,s'il est mieux que je batailleque je me démene.S'il est mieux que je m'estime,que je m'aliéne,s'il est mieux que je m'anime,que je revienne.S'il est mieux que j'oublieque je me saignes'il est mieux que je t'envieque je me souvienne.
Posté par modimo à 18:39 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

 

sign

...