...

Est-ce ainsi que les Hommes vivent ?

délires, digressions, sensations, à la recherche d'une existence , animal à sociabilité réduite.

28 février 2005

j'esquive

J'esquive, je feinte, ton tempo m'éreinte, j'enrobe tes plaintes, toutes lumiéres éteintes. Tes yeux me suivent, obscur objet de tes désirs, brûlants, je m'en tire, un pas de coté, j'esquive. j'oblique, je formule, suppliques minuscules j'endosse, ridicule, je me dissimule.
Posté par modimo à 19:13 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

27 février 2005

Pour qui sonne l'éclat...

    J'immobilise mes sentiments,pour qui sonne l'éclat,j'ironise sur tes amants,pour qui sonne l'éclat.J' incise à mon corps défendant,pour qui sonne l'éclat,je minimise nos égarements,pour qui sonne l'éclat.Je réalise à contre-courant,pour qui sonne l'éclat,je visualise tes sentiments,pour qui sonne l'éclat.Je pactise, en consultant,pour qui sonne l'éclat,j'improvise des jeux d'enfants,pour qui sonne l'éclat.Je te retrouve place des Ternes, pour qui sonne l'éclat...             
Posté par modimo à 18:41 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
26 février 2005

Eaux troubles

  Tu as plongé dans mes eaux troubles,  j'ai senti ton corps se raidir sous le mien,   tu n'es plus maitresse, enfin, je redouble,  aprés ce temps , te toucher enfin.  Quand tu m'as enlevé mon armure,  tu as cherché la fissure,  tu ne fus pas longue, irrésistible,  à trouver le point sensible.  J'abandonne toutes défenses,  il n'est plus question d'ivoire,  On a franchi la ligne des sens,  j'avais pourtant cessé d'y croire.  Je caresse l'idée de te revoir, ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:02 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
25 février 2005

Mon innocente

      Mon innocente n'a pas cessé de mentir,  j'aurai tant aimé me taire,  elle a toujours préféré me punir,  elle m'en a fait voir, des lumiéres.  Ma curiosité ne fut pas récompensée,  la danseuse ne connaissait pas l'opéra,  inattendue, cette pavane dans ses bras,  à contretemps, tu t'es envolée.  Pour moi, tu t'étais faite ballerine,  moi, je tenais le vestiaire,  sur la banquette de molesquine,  y'a rien qui te chagrine ?        Mon... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 février 2005

Le il de aile

    Plume, hier, je t'ai vu prendre ton envol,détaché de toi, je reste sur le sol,poussé par le vent, étourdi de poussiére,oublié le temps où tu me faisais quitter terre.J'erre encore sur des murets,la démarche légere, j'ai glissé,je déhambule, tu m'a soufflé,l'air est mon allié.Le il de ailedéfie le ciel,le il de aile,juste fiel.j'espace nos mots, de virgules,léger, je me fais bulle.Je trace encore dans la lumiére,une ombre à peine entiére.Plume hier, je t'ai vu prendre ton envol,plus de marques sur ton col,ton battement de... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
23 février 2005

Inutile

    Inutile de venir me chercher,  je me suis perdu depuis trop longtemps,  Inutile de voir en moi l'été,  l'hiver s'est déja installé, maintenant.  Tu me laisses un goût de papier  dans la bouche,  j'ai trouvé le monde fatigué,  je m'y couche.  Le pavôt n'a pas suffi  à réanimer la lumiére,  j'avais des envies,  plutôt éphémeres.  J'ai voulu vendre mon âme au diable,  il avait plaidé non-coupable.  J'ai voulu rendre mon âme à dieu,  il m'a dit qu'il... [Lire la suite]
Posté par modimo à 19:28 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

22 février 2005

Manteau de pierre

    Immobile, sous mon manteau de pierre,j'ai vu passer bien des guerres,ils sont venus vers moi, avec leurs priéresdont je n'ai su que faire.Je les ai vus partir dans des trains, hautains et fiers,certains sont revenus, bléssés, amers,d'autres noms sont gravés dans la pierre,mes pieds sont désormais dans le lierre.Ils m'ont oublié, abandonné à mon destin,un enfant a déposé une fleur comme témoin,de l'amour, il ne reste plus de traces,sinon le funeste hommage des oiseaux qui passent.Je sais qu'ils viendront avec leurs... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:13 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
21 février 2005

Péché

  J'ai souvent péché par ommission,  j'aurai dù prendre tes désirs pour mes réalités.  J'ai souvent failli à mes missions,  J'ai préféré te mentir plutôt que m'exposer.  J'ai souvent obéi sans rébéllion,  j'ai penché ma tête pour mieux te voir.  J'ai souvent aimé les concessions,  je ne suis plus sur ton miroir.  J'ai souvent oublié les saisons,  j'ai gaspillé des heures à te fuir.  J'ai souvent éludé tes questions,  tu m'as manqué pour finir.       ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
20 février 2005

Rien ne me sauvera

      J'ai entendu tes appels,il n'y a pas d'éternels.Tu ne souviens pas de moi,pourtant j'étais prés de toi.Je n'ai rien oublié de nos jeux,ils n'avaient rien de pieux.Au creux de mon dos, ta griffure,à mon cou, ta morsure.J'irai puiser dans tes rêves,épuisé, en attendant la trêve.Mes fleurs sont fanées, la terre s'est dérobée,J'ai plongé vers toi,les bras en croix.Maintenant ici bas,rien ne me sauvera.                                 ... [Lire la suite]
Posté par modimo à 22:15 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
19 février 2005

Tragique destin

        Le tragique destin  des amoureux maudits,  cloués par leurs mains  à d'incroyables défis  où ils perdent un peu plus que la vie.  Rouvrir d'anciennes bléssures  en se heurtant au même mur,  celui de l'indifférence  de ceux qui croient à leur chance.  Parvenir à aimer tes injures  et encore se couvrir de blessures.  Impossibles à guérir, servile,  tant d'émotions à contenir, inutiles.  Cristal brisé sur de la roche,  même recollé, il... [Lire la suite]
Posté par modimo à 20:12 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

 

sign

...